Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 17:13
La grande ville
La grande ville agrandir

Louis Fermez:l'Opéra d'Alger,ou" theâtre Mahieddine Bachetarzi" 1926 huile sur toile

Les peintres des années 1930,aimèrent s'évader de l'orientalisme en s'attachant aux artères les plus frequentées d'Alger

Au centre, se trouvaient la rue Bab-Azoun et la rue Bab-el-Oued,dotées de ces arcades style rue de Rivoli fustigées par Theophile Gautier,mais abritant si bien de la chaleur les magasins des orfèvres,bijoutiers,antiquaires et marchands de tapis ou de tissus,ainsi que les cafés dans lesquels s'attardait la clientèle des commerçants

Louis Fernez dédia plusieurs tableaux .Il choisit la lumière adoucie d'une journée nuageuse pour peindre celle de l'Opéra à quelques pas de là,et coloria dans des tonalités claires,carastéristiques de son style,et les façades du theâtre et du célèbre café Tantonville,les rails des tramways,le petit îlot de palmiers et les grands arbres du square Bresson "square Port Said"

La Grande Poste,fleuron du style néo-mauresque ,fut representée sous un ciel éblouissant par Marie-Antoinette Courtiller,peintre de l'école d'Alger,et de manière tres ludique par Maurice Boitel

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 17:09
5 Sur le môle
5 Sur le môle agrandir

Leon Cauvy:La baignade dans le port d'Alger,gouache"A la mer,la mer enfin..." -"On va se taper un bain au môle" Albert Camus

Le port d"Alger representait une fête permanente pour les baigneurs,qui disposaient de deux clubs avec piscines d'eau de mer pour les plus favorisés,et de l'immense jetée pour tous les autres.On povait même , à l'occasion, y piquer un plongeon entre les bateaux.On les dirait sortis tout droit d'un livre de Camus,enfant pauvre du quartier populaire de Belcourt

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 17:05
4 Spectacle
4    Spectacle agrandir

Jean Bouchaud: Le balcon du port,aquarelle gouache 1928

Un port de voyageurs constitue toujours une grande attraction pour les passants.Offert à la contemplation sur une longueur de plusieurs centaines de mètres du haut d'un véritable balcon.

Marquet decrivit à plusieurs reprises les grands paquebots à l'amarre.Sous son regard chaleureux,devant les murs blancs de la mosquée de la Pêcherie,le remorqueur Schiaffino,reconnaissable à sa cheminée rouge et noire,crachait fièrement sa fumée dans un ciel mouvementé

Hacène Benaboura ,qui n'eut jamais les moyens de s'offrir le voyage, representa les paquebots des dizaines de fois,bien hauts sur l'eau du port,qu'il voyait invariablement bleu marine ou bleu glacier .Il pensait qu'un peintre ,comme un poète,pouvait s'autoriser toutes les licences,du moment que "ça faisait joli"

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 16:56
5 Sur le môle
5 Sur le môle agrandir

Leon Cauvy:La baignade dans le port d'Alger,gouache"A la mer,la mer enfin..." -"On va se taper un bain au môle" Albert Camus

Le port d"Alger representait une fête permanente pour les baigneurs,qui disposaient de deux clubs avec piscines d'eau de mer pour les plus favorisés,et de l'immense jetée pour tous les autres.On povait même , à l'occasion, y piquer un plongeon entre les bateaux.On les dirait sortis tout droit d'un livre de Camus,enfant pauvre du quartier populaire de Belcourt

Tags: eaudemer | Modifier des tags dimanche, 22 juillet 2007 - 13:14 (CEST) Modifier | Supprimer | Lien permanent | 0 commentaires
4 Spectacle
4    Spectacle agrandir

Jean Bouchaud: Le balcon du port,aquarelle gouache 1928

Un port de voyageurs constitue toujours une grande attraction pour les passants.Offert à la contemplation sur une longueur de plusieurs centaines de mètres du haut d'un véritable balcon.

Marquet decrivit à plusieurs reprises les grands paquebots à l'amarre.Sous son regard chaleureux,devant les murs blancs de la mosquée de la Pêcherie,le remorqueur Schiaffino,reconnaissable à sa cheminée rouge et noire,crachait fièrement sa fumée dans un ciel mouvementé

Hacène Benaboura ,qui n'eut jamais les moyens de s'offrir le voyage, representa les paquebots des dizaines de fois,bien hauts sur l'eau du port,qu'il voyait invariablement bleu marine ou bleu glacier .Il pensait qu'un peintre ,comme un poète,pouvait s'autoriser toutes les licences,du moment que "ça faisait joli"

Tags: balcon | Modifier des tags dimanche, 22 juillet 2007 - 12:51 (CEST) Modifier | Supprimer | Lien permanent | 0 commentaires
3 Amirauté
3  Amirauté agrandir

Alphonse Rey.Bureau et fontaine de l'Amirauté:aquarelle sur carton

Le Bordj el Coptan,ou Château de l'Amiral,que WilliamWyld representa avec minutie aurait été construit apres 1810 par le Dey Hussein.Il servait de logement au Coptan Rais,maître de port.Les voûtes qui supportent le pavillon furent élevées avec les pierres de l'antique cité de Rusgunia située vers le Cap Matifou,que les Turcs avaient cessé d'exploiter.La décoration intérieure comportait des plafonds de bois sculpté et enluminé,des plâtres ciselés et des faiences anciennes,et dans une belle cour à colonnes se trouvaient encore quatre fontaines de marbre.A côté s'élevait la demeure du ministre de la Marine,l'Oukil el Hadj

Sous le voûtes du pavillon étroit était aménagée la cale"Une des deux voûtes du Bordj el Coptan,était plus haute que l'autre:elle permettait de tirer à sec,à l'interieur des navires importants dont les mâts n'auraient pas passé sous la plus petite.Un système de poulie permettait de soulever l'avant du bateau"

Ala fin du xixème siècle,trois voûtes suplementaires furent construites devant les deux d'origine,afin d'agrandir,pour les besoin de commandants de la marine et du port,les appartements et les bureaux du premeier étage.Elles donnèrent au bâtiment l'aspect qu'on peut leur voir sur la majorité des tableaux modernes et qu'ils ont conservé jusqu'à ce jour.René Levrel vint rêver sur les murailles

A la sortie des voûtes anciennes se trouvait une jolie fontaine surmontée d'une véranda de bois ajourée peint en vert,qui lui servait d'auvent.Les femme de la ville y venaient faire leurs ablutions en invoquant Sidi Braham er-Roberini el-Bahari,patron des marins

Elle fut malheureusement deplacée pour permettre l'extension du bordj mais un tableau d'Alexandre Rigotard en perpétue le charme

La darse qui accueille les bâtiments de l'Amirauté constituait la totalité du port des Barbaresques.Du fait de son peu de profondeur,apres les travaux d'agrandissements du port moderne,elle devint un paisible bassin pour les barques de pêche et de sport nautique

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 16:52
2 Remparts et bastions
2  Remparts et bastions agrandir

William Wyld,bureaux et magasins de la Marine,Alger 1833:aquarelle et gouache The Whitworth Art Gallery,University of Manchester

La façade maritime de la ville ancienne avait été élevée à pic sur la mer et conçue dans l'esprit defensif qui convenait à une ville guerrière et souvent assaillie

Le front de mer apparait sous un jour impressionnant:remparts percés de casemates pour pointer les canons , ainsi que d'ouvertures pour les magasins de ravitaillement On y remarque la petite plage de Radoub pour les barques et les navires de la Mosquée de la Pêcherie

Plusieurs de ces bastions demeurèrent dans l'enceinte du port et inspirèrent des peintres comme Eugène Isabey,Gustave Guillaumet

Vincent Cordouan peignait avec lyrisme les vieux palais assaillis par le mauvais temps

Une quarantaine d'années apres,Raymond Allègre installait la ville et Port d'Alger dans une aurore radieuse teintant les constructions d'une douceur rosée

Les compositions des peintres orientalistes restituent le charme de la vie au temps des barbaresques

Lottier decrivait l'affairement des charpentiers et des cordiers dans leurs installations,les spectateurs attendant les arrivées,les marchands se preparaient à entrer dans la ville par la porte de la mer,Bab-El-Bhar qui debouchait sur la plage des pêcheurs et passait sous la Mosquée Djamaa-El-Djedid qui fut élevée en 1660 sous la Regence turque ,par les Janissaires.Contre son mur de soutenement,directement sur la plage , se trouvait un bâtiment carré composé de deux pièces,la tres humble mosquée des pêcheurs ,tout à côté de Djamaa-El-Kebir .La grande Mosquée ,la plus ancienne d'Alger,dressait son long parallélipipède et son haut minaret.Ces deux mosquées tutélaires en bordure de mer identifient immédiatement Alger dans l'iconographie des villes maritimes.Plus tard lorsqu'on construit "le grandiose balcon juché sur arcades",conçu par Frederic Chasseriau,et inauguré en 1860,par l'imperatrice Eugénie ,dont il porta un temps son nom,ces édifices posés comme des joyaux sur leur socle rehaussé,continuèrent à exprimer aux yeux des arrivants,tout le passé ancien de la ville

William Wyld en 1834,confera une majesté imposante à la Mosquée Djamaa Djedid,dont il donna par ailleurs d'autres versions moins chargées,en situant sous ses murs une scène de grande envolée assez singulière dans une de ses oeuvres

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 16:45
1 Vues d'ensemble
1  Vues d'ensemble agrandir

Theodore Gudin:Alger en 1830,aquarelle

Il est precieux de trouver sous le pinceau de Theodore Gudin,une vision d'ensemble de la ville et du port.

Executée avec precision et sensibilité,sa grande aquarelle restitue sans doute tres exactement l'aspect exterieur de la ville,l'extraordinaire triangle en forme de voile latine,posée"comme l'aile d'une mouette",sur les collines vert tendre.

Le fort de la citadelle du Dey,la Casbah qui donna son nom du reste de la ville arabe,dominait les remparts sur la droite,et dans le lointain,sur une colline que le peintre rendit plus haute que nature,se dressait le Fort l'Empereur,construit sur l'emplacement strategique où Charles Quint posa sa tente pour diriger le siège de la ville

A l'exterieur des remparts sur le côté droit,l'importante Zaouia de Sidi-Abd-er-Rahmane émerge au milieu des arbres,au- dessus du quartier de Bab-El-Oued

On perçoit dans cette oeuvre combien El Djezair était resserrée dans ses murailles ,et combien son port se trouvait à l'etroit derrière l'abri de son unique jetée

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 16:42
Clarté
Clarté agrandir

Louis Randavel:aquarelle 31 novembre 1930

Albert Marquet,promena son chevalet sut toutes les hauteurs d'Alger.Du balcon Saint-Raphael à El-Biar,la baie s'offrait à son etude dans toute son étendue vers l'Est:en descendant un peu du haut du chemin Laperlier,il plongeait sur le bassin de l'Agha et sur" les falaises des maisons nouvelles "qui regardaient le port:depuis le Parc Gatliff,sur les frondaisons du Palais d'Ete.C'est lui encore qui ouvrit les persiennes de sa fenêtre sur la baie d'Alger,,un cypres ou un vase de fleurs au premier plan ,à l'instar de son ami Matisse à Tanger

La génération des années 1930,confirma le besoin de ses recherches plastiques nouvelles et le désir de s'aproprier le site au travers d'un regard createur,afin de faire oeuvre personnelle et non plus documentaire ou pittoresque .Le goût général portait vers ce qu'on appelait "La manière claire"la luminosité résultant des couleurs elles-mêmes et non d'un coup de projecteur artificiel

Etienne Chevalier imposa une vigueur bien particulière qui l'amena à dresser des arbres tout en torsion contre des ciels nuageux ou des mers tour à tour argentées de vert et de gris .Il sut aussi faire chanter le gris mauve des montagnes lointaines derriere des feuillages surprenants

Azouaou Mammeri restitua tres justement la lumière mediterraneenne,en larges plages de couleurs uniformes distribuées de manière à faire ressentir la force de la nature

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 16:35
Sur la grève
Sur la grève agrandir

Paul Fenasse:Villa sur la baie ,huile sur toile

Vers la fin du xixème siècle,sous les grands palmiers africains où les tamaris poussaient jusqu'au bord de la mer,dans les quartiers du Hamma tout pres du jardin d'Essai,Paul Lazerges pouvait encore peindre après 1880 des chameliers et leurs dromadaires

Marius Reynaud representa des barques pointues et promena son chevalet aussi bien vers les plages du quartier de Saint-Eugène,dominé à partir des années 1850,par la silhouette de la basilique Notre-Dame-d'Afrique que vers celles d'Hussein- Dey

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 00:07
Indissociables,le port et la ville
Indissociables,le port et la ville agrandir

Vincent Cordouan,palais turc et vue sur le Penon:huile sur carton

Alger s'est construite autour d'un port dont les fondements existaient depuis la plus haute Antiquité

Lorsqu'au xème siècle le musulman Bologhine fonda El djazair,il héritait des ruines de la cité romaine et de "quantité de materiaux de construction,pierres colonnes, dalles..."

Durant plusieurs siècles,les luttes de pouvoir dans le Maghreb ne connurent guère de trève,mais le port d'Alger d'El Djazair devint à partir du xiiième siècle une base essentielle aux navires musulmans pour leurs activités de corsaires.Avec les frères Barberousse,au xvième siècle,il prit definitivement son essor

Durant trois siècles ,le port d'El Djazair abrita "une curieuse republique de forbans,pachalik de l'empire turc,dont les maîtres n'avaient pas grand pouvoir sur l'interieur du pays livré à l'anarchie des souverainetés locales,mais qui prélevaient une dîme terrible sur le commerce mediterranéen

C'est la cité corsaire presque inchangée que les peintres découvrirent éblouis à partir de 1830.La ville et le port ,indissociables dans leur histoire,comme dans leur configuration ,se mêlirent étroitement danrs leurs oeuvres.Le port s'offrait à leurs yeux dirrectement sous les plus beaux bâtiments de la ville

Tags: citécorsaire | Modifier des tags lundi, 9 juillet 2007 - 14:38 (CEST) Modifier | Supprimer | Lien permanent | 0 commentaires
Clarté
Clarté agrandir

Louis Randavel:aquarelle 31 novembre 1930

Albert Marquet,promena son chevalet sut toutes les hauteurs d'Alger.Du balcon Saint-Raphael à El-Biar,la baie s'offrait à son etude dans toute son étendue vers l'Est:en descendant un peu du haut du chemin Laperlier,il plongeait sur le bassin de l'Agha et sur" les falaises des maisons nouvelles "qui regardaient le port:depuis le Parc Gatliff,sur les frondaisons du Palais d'Ete.C'est lui encore qui ouvrit les persiennes de sa fenêtre sur la baie d'Alger,,un cypres ou un vase de fleurs au premier plan ,à l'instar de son ami Matisse à Tanger

La génération des années 1930,confirma le besoin de ses recherches plastiques nouvelles et le désir de s'aproprier le site au travers d'un regard createur,afin de faire oeuvre personnelle et non plus documentaire ou pittoresque .Le goût général portait vers ce qu'on appelait "La manière claire"la luminosité résultant des couleurs elles-mêmes et non d'un coup de projecteur artificiel

Etienne Chevalier imposa une vigueur bien particulière qui l'amena à dresser des arbres tout en torsion contre des ciels nuageux ou des mers tour à tour argentées de vert et de gris .Il sut aussi faire chanter le gris mauve des montagnes lointaines derriere des feuillages surprenants

Azouaou Mammeri restitua tres justement la lumière mediterraneenne,en larges plages de couleurs uniformes distribuées de manière à faire ressentir la force de la nature

Tags: mammeri | Modifier des tags lundi, 2 juillet 2007 - 13:32 (CEST) Modifier | Supprimer | Lien permanent | 0 commentaires
Sur la grève
Sur la grève agrandir

Paul Fenasse:Villa sur la baie ,huile sur toile

Vers la fin du xixème siècle,sous les grands palmiers africains où les tamaris poussaient jusqu'au bord de la mer,dans les quartiers du Hamma tout pres du jardin d'Essai,Paul Lazerges pouvait encore peindre après 1880 des chameliers et leurs dromadaires

Marius Reynaud representa des barques pointues et promena son chevalet aussi bien vers les plages du quartier de Saint-Eugène,dominé à partir des années 1850,par la silhouette de la basilique Notre-Dame-d'Afrique que vers celles d'Hussein- Dey

Tags: lestamaris | Modifier des tags lundi, 2 juillet 2007 - 12:38 (CEST) Modifier | Supprimer | Lien permanent | 0 commentaires
1 Collines et vallons
1  Collines et vallons agrandir

Léon Carré :paysage de Bouzaréa , technique mixte sur carton

Vincent Cordouan rechercha particulièrement les vallons du littoral.On apprecie les vues qu'il realisa sur plusieurs années , apres son retour d'Alger et qui restituent avec poesie la vegetation luxuriante d'El-Biar , de Mustapha, de Birkhadem ou de Douera , les coins ombragés , les petits edifices , les cafés maures dans lesquels se reposaient les caravaniers.

François Lauret ,concitoyen et ami de Cordouan montrèrent une nature plus aride à l'arrivée sur la plaine du Hamma :quelques rangées d'arbres , quelques bouquets de figuiers de Barbarie , des lentisques en abondance et cette terre "violente et brune oxydée par le fer" dont parlait Fromentin

Tags: vallonsel-biar | Modifier des tags samedi, 2 juin 2007 - 23:57 (CEST) Modifier | Supprimer | Lien permanent | 1 commentaire
B La gloire de la baie
B   La gloire de la baie agrandir

Vincent Courdouan : La vallée d'El-Biar ;huile sur bois Toulon musée des Beaux-Arts

"Blancheur d'Alger adossée à sa montagne , les pieds et la tête baignant dans un etrenel azur"

Le golfe qui l'accueille est immense , en demi-cercle.On a pu la comparer a un arc , un croissant , à une faucille , à une corne d'abondance.

La ville ancienne dont les mammelons en pente douce representent "comme la dernière marche du gigantesque escalier formé par les bourrelets successifs de l'atlas" Ces collines sont dominées par le petit massif de la Bouzarea (la montagne aux graines dans les roches , que l'on orthographiait Bouzaria sur les vues anciennes de la ville),dont les roches escarpées se jettent abruptement dans la mer

La Pointe Pescade ,Rais Hamidou aujourd'hui,et le Cap Caxine ferment le côté Ouest de la baie.A l'Est , s'étire une étroite plaine côtière que l'on peut suivre sur une douzaine de kilomètres avant de déboucher sur la vaste Mitidja , grenier à blé de Rome puis marecage insalubre avant d'être transformée en magnifiques terres à cultures , encadrée par l'atlas de Blida dont les sommets tutelaires du BouZegra aux crêtes dentelées et du Djurdjura Kabyle.La côte orientale de la baie se tremine au Cap Matifou

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 23:59
H L'abstrait
H   L'abstrait agrandir

Jean de Maisonseul :chambre à Sidi-Ferruch , 1945

Ceux qui choisirent la voie de l'abstraction , éclatent chez tous ces peintres une carastéristique commune que Max-Pol Fouchet analysa comme "Un sens charnel de la plastique" , "Un amour du motif et de la nature", "Un attrait sensuel"

Ou encore l'Algérien de Mascara Abdelkader Guermaz, qui initia son travail par une peinture figurative avant de s'installer à Paris où il développa une forme d'art d'abstrait en prise directe avec la nature.Ses premières oeuvres natures mortes et études intimistes, réalisant une interressante synthese de l'abstraction lyrique et de la sensibilité orientale, puis il se tourna vers des rythmes résolument abstraits

Au centre d'une petite pléiade d'Algérois esthètes et intellectuels allant sans cesse d'une rive à l'autre de la Méditerrenée, se trouvait Jean de Maisonseul qui guida Le Corbusier lors de ses recherches sur l'architecture de la Casbah et intégra grâce à ses fonctions d'architecte urbaniste, les arts plastiques aux grands chantiers

Plus tard ce furent les expositions particulières avec Jean Sénac, les séries d'études sur le thème du Sahel et de la nature algéroise exposées à Paris, commentées ainsi pas Camus ; "Elevé au milieu d'une nature où la pierre et le ciel règnent sur les hommes,il en a tiré, grâce à une sorte de méditation technique, une peinture à la fois minérale et aerienne qui témoigne , de façon enfin originale, la verité du pays qui nous est commun"

Sauveur Galliero doit être considéré comme le plus pur prototype de peintre algérois dont Camus notait :"Une odeur d'humanité élémentaire "et que Galliero, élévé pauvrement à Bab-El-Oued,était trop heureux de tout ce qui l'entourait , de la lumière, des gens simples qu'il côtoyait.Il vivait dans la Casbah, apparemment démuni de tout,il était toujours en balade,traînant dans son sillage une véritable cour,pour le simple plaisir de partager l'instant d'une imprevisible halte

Choukri, Mesli et Mohammed Issiakhem nés autour de 1930

Mesli montra une transposition intellectuelle de la réalité en elements abstraits

Issiakhem resta figuratif et ancra ses thèmes dans le contexte social algérois

Mohammed Bouzid s'est formé lui-même par l'étude et l'abstraction des maîtres occidentaux et au contact de ses camarades algerois ,pour aboutir à ce que l'on pourrait qualifier d'impressionnisme abstrait, en donnant une importance primordiale au chromatisme de ses toiles , couleurs fortes opposées ou nuances suaves dégradées.Il réussit à recreer comme au travers du prisme un paysage nouveau Ses premières oeuvres furent en 1955 "Cheval à la charrette ", "Paysages Kabyles"

Louis Nallard, Maria Manton,Marcel Bouqueton, Simian, et Clot,formèrent "La filiale africaine de l'ecole de Paris

Ahmed-Kara-Ahmed peintre et sculpteur :compositions mi-impressionnistes , mi-abstraites

Abdellah Benanteur 1950 oeuvre centrée sur les vibrations de la couleur et des signes

Mohammed Khadda oeuvres en 1954 en s'appuyant sur les elements plastiques de la graphie arabe

Partager cet article
Repost0

  • : le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Le Moretti / Paris / La Défense
    Le Moretti Le Moretti ( ou cheminée Moretti ) est une oeuvre de l'artiste français Raymond Moretti . C'est l'une des oeuvres d'art de la Défense, en France Il s'agit de l'habillage d'une cheminée d'aération de 32 m de haut par plusieurs centaines de tubes...
  • Ciel mon samedi !
  • Mon ARTE
    Gordon Matthew Thomas Sumner, plus connu sous le nom de Sting, est l'un des musiciens les plus célèbres au monde depuis des décennies. Lors du gala d'ouverture du Reeperbahn Festival à Hambourg...
  • Espagne / Barcelone / Sagrada Familia
    La Sagrada Familia L Sagrada Familia , basilique mineure catholique de Barcelone, aux proportions monumentales et aux décorations minutieuses d'Antoni Gaudi La première pierre de la majestueuse église de la Sainte Famille a été posée en 1882, lorsque...
  • Palma de Majorque / Soller
    La ville de Soller Palma de Majorque En arrivant à Soller par bateau depuis Sa Colobra Cliquez sur la photo pour agrandir... Soller est un très joli village situé au fond d'une vallée fertile et magnifique sur la côte Nord-Ouest de Majorque, au coeur...
  • Palma de Majorque / Sa Calobra
    Sa Calobra Monument naturel de Majorque Incontournable,époustouflante,incroyable,Sa Calobra se situe à 38 kms de Sollers entre Morro de Sa Vaca et Punta Ses Felles . Le Puig Major, point culminant de Majorque et même des Baléares avec ses 1445 mètres,...
  • Espagne Barcelone / Le village olympique/ plages/ Port
    Le village Olympique Le village olympique de Barcelone se situe sur le front de mer, au sein de la Marina du Port Olympique Cliquez pour agrandir les photos Le village a été construit pour les Jeux Olympiques de 1992 est s'est avéré être très bénéfique...
  • Sirius le chat
    Sirius est le chat de ma fille Rym Chalut !!! Je me présente, je m'appelle Sirius ( Référence à Sirius Black , personnage de la saga Harry Potter ) Je suis malin et conscient de l'être! Inévitablement tout le monde peut se rendre compte que je détale...
  • Lecture / Août 2021
    François&EmmanuelLepage La lune est blanche L'antarctique est le continent le plus sec , le plus froid,le plus difficile d'accès. C'est le monde des extrêmes Résumé En 2011, l'institut polaire français invite François et Emmanuel Lepage à rendre compte,...
  • Espagne Barcelone / La Maison de la Soie
    La Maison de la Soie La Maison de la Soie est située au coeur de Barcelone à quelques pas du Musée de la Musique . Sa position privilégiée vous fera immédiatement lever les yeux, en admiration devant les murs merveilleusement décorés du bâtiment L'extérieur La...