Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 21:36

                                                    Pablo Picasso

 

                                                  Si Paul Guillaume ne fut pas le marchand attiré de Picasso ( 1881- 1973 ), leur intérêt commun pour l'art primitif, et particulièrement l'art "nègre", les rapprochait. Guillaume le premier, consacra dans sa galerie, en 1958, une exposition commune aux deux grands maîtres de la peinture qu'étaient déjà Picasso et Matisse
                                                   De l'oeuvre immense de peinture espagnole, un très bel ensemble de tableaux, datant essentiellement du séjour de l'artiste dans le petit village catalan de Gésol en 1906, est dominé par les monumentales Baigneuses de la période dite "néoclassique" des années 1920
                                                  La collection des oeuvres de Picasso rassemblées par Paul Guillaume, quoique amendée des oeuvres précubistes et cubistes que le marchand a un temps possédées et que représente la Grande nature morte, remplit ainsi l'un des objectifs qu'ils s'était fixé pour son musée : affirmer, dans une relecture " équitable " de l'art moderne, la vigueur de la "modernité clacissisante" dans la première moitié du xxème siècle
Pablo Picasso "Femmes à la fontaine"1921 Huile sur toile : 50 x 52 cm / Signé en bleu en bas à droite Picasso

Pablo Picasso "Femmes à la fontaine"1921 Huile sur toile : 50 x 52 cm / Signé en bleu en bas à droite Picasso

Peintre, sculpteur, dessinateur et céramiste espagnol d’une longévité créatrice exceptionnelle, Pablo Picasso (1881-1973) arrive à Paris dès 1901 et s’engage dans sa célèbre période bleue (1901-1904). Le pastel de grand format, L’Étreinte, conservé au musée de l’Orangerie témoigne des tonalités froides utilisées par l’artiste à cette époque. Lors de l’année 1906, alors que Picasso est en pleine période rose (1904-1906), il montre un intérêt croissant pour les figures robustes que va renforcer son voyage à Gósol, en Espagne (Les Adolescents, Femme au peigne). Le Nu sur fond rouge annonce quant à lui les recherches de Picasso pour Les Demoiselles d’Avignon (1907, MOMA, New York). Les poses et attitudes classiques de ces œuvres apparaissent de manière renforcée dans les grandes figures des années 1920 caractéristiques du "retour à l’ordre" et dont l’Orangerie conserve plusieurs toiles majeures (Grande baigneuse, Femme au chapeau blanc, Grand nu à la draperie, Femmes à la fontaine). Enfin deux œuvres de la collection du musée de l’Orangerie sont proches d’une esthétique relevant du cubisme tardif (Grande nature morte et Femme au tambourin). L’état actuel de la collection pourrait laisser penser que le collectionneur et marchand Paul Guillaume n’a pas retenu la période cubiste de Picasso mais uniquement ce qui l’a précédé et suivi. Cependant il faut souligner que son épouse Domenica s’est séparée après sa mort des œuvres les plus audacieuses de cette période. Si Paul Guillaume ne fut pas le marchand attitré de Picasso, leur intérêt commun pour l’art primitif, et particulièrement l’art "nègre", les rapprochait. Paul Guillaume fut par ailleurs le premier marchand d’art à consacrer dans sa galerie, dès 1918, une exposition confrontant les deux grands maîtres de la peinture Matisse et Picasso.
Pablo Picasso 1906 "Femme au peigne" Gouache sur papier : 139 x 57 cm / Signé en bas à droite Picasso au crayon rouge

Pablo Picasso 1906 "Femme au peigne" Gouache sur papier : 139 x 57 cm / Signé en bas à droite Picasso au crayon rouge

Cette très grande gouache sur papier annonce un tournant radical dans la manière de Picasso. Une femme nue est représentée debout peignant sa longue chevelure noire. Certains détails frappent cependant : le déséquilibre du corps, le raccourci du dessin, la disproportion de la tête ainsi que la stylisation naissante du visage. La schématisation de la poitrine et du pubis par des formes triangulaires annoncent la radicalité des figures qui vont conduire Picasso vers le cubisme et dont on trouve également un exemple dans la collection Walter-Guillaume avec le Nu sur fond rouge. Picasso réalise d’autres figures de femmes se coiffant au cours de l’année 1906. L’une des versions les plus proches est un bronze conservé au Baltimore Museum of Art aux États-Unis. On connaît également des dessins de cette même année représentant le même sujet. Cependant toutes ces représentations présentent la posture d’une femme accroupie se coiffant faisant de la version du musée de l’Orangerie une œuvre tout à fait particulière. Le marchand Paul Guillaume fait l’acquisition de cette toile de Picasso en 1929. Sa veuve Domenica conserve ensuite la toile, contrairement à de nombreux Picasso qu’elle met en vente dans les années suivant la mort de son mari. Provenance : Paul Guillaume en 1929 ; Domenica Walter
Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Bonjour, ce ne sont pas mes tableaux préférés de Picasso, si tant est que j'aime son œuvre; par contre l'écrin dans lequel ils sont exposés me plaît mieux !! je te souhaite une bonne journée, bisous
Répondre
É
Bonjour Eglantine. Je ne connaissais pas ces tableaux de Picasso, mais je ne suis pas fan de ce peintre. Bisous
Répondre
L
Je préfère la première
Répondre
M
Je ne connaissais pas cette oeuvre singulière ou je l'avais oublié tant pour moi cela n'est pas typique de ce grand artiste. Il est vrai qu'on ne peut pas tout connaître. Bises et un beau début de semaine
Répondre
N
Tu vois, ce n'est pas une de mes périodes préférées de Picasso. Mais c'était vraiment un génie. Gros bisous, Eglantine, et superbe dimanche
Répondre

  • : le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles RÉCents

  • Italie Janvier 2020 / Rome
    Les Musées du Vatican La voûte de la salle des Muses La salle des Muses ouverte au public depuis 1784, a été conçue pour exposer une série de sculptures découvertes dans ce qu'on appelle la Villa de Cassius près de Tivoli. On y retrouva de nombreuses...
  • Italie Janvier 2020/ Rome
    Musée du Vatican Le Musée Pio-Clementino Cour de l'Octogone Le Musée Pio Clementino fait partie de l'ensemble des Musées du Vatican, à Rome. Situé dans le petit palais du Belvédère, Il est le plus grand complexe des Musées du Vatican. Il abrite des collections...
  • Italie Janvier 2020/ Rome
    Musées du Vatican Sphère dans la Sphère La Sphère dans la Sphère est une sculpture allégorique monumentale contemporaine en bronze, de 4mètres de diamètre, en rotation sur elle-même, du sculpteur italien, Arnaldo Pomodoro, crée dans les années 1960, pour...
  • Art-Thérapie/ Claude Monet. La pie
    Claude Monet Claude Monet naît à Paris en 1840. Fils d'épicier, il déménage avec sa famille au Havre pendant son enfance. Il se révèle rapidement doué pour le dessin et ses parents le confient à Eugène Boudin, qui l'invite à la peinture en plein air....
  • Italie Janvier 2020 / Rome
    La Place Saint-Pierre de Rome Panorama de la place Saint-Pierre La place Saint-Pierre de Rome est située devant la basilique Saint-Pierre au Vatican. La place se divise en deux parties, dont un espace trapèzoidale, le parvis délimité par deux ailes rectilignes...
  • Italie Janvier 2020 / Rome
    Le Colisée Emblème impérial de la ville éternelle, le Colisée domine le centre de Rome depuis bientôt 2000 ans. Théâtre des célèbres et cruels combats de gladiateurs , l'édifice reste surtout l'un des joyaux de l'architecture romaine. Le Colisée est vraiment...
  • Italie janvier 2020 . Rome
    Rome Rome surnommée la ville éternelle, est la capitale de l'Italie. Elle compte environ 2,8 millions d'habitants Capitale de l'Empire romain, pendant l'Antiquité, aujourd'hui siège du Vatican, Rome a exercé une grande influence dans l'histoire du monde....
  • Italie Janvier 2020 / Vérone et fin
    Le pont Scaliger Le pont Scaliger ou Ponte di Castel Vecchio ) est un pont médiéval fortifié qui franchit l'Adige à Vérone. Il fait partie du Castel Vecchio Sa grande arche de 48m 70 détint en son temps le record d'ouverture pour un pont en arc . Le pont...
  • Italie Janvier 2020 / Vérone
    Les Arènes de Vérone Piazza Bra, amphithéâtre Les arènes de Vérone sont connues mondialement pour accueillir de nombreuses scènes durant toute l'année . Construites en 30 après J-C , elles pouvaient accueillir environ 30 000 spectateurs Un tremblement...
  • Italie Janvier 2020 / Vérone
    Piazza Bra Agrandir les photos Juste à l'entrée de la ville se trouve une place imposante bordée de restaurants de bars et de bâtiments à l'architecture classique. C'est un lieu le plus visité de Vérone. La Piazza Bra est la plus grande place de Vérone...