Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2021 6 30 /10 /octobre /2021 21:33
Boussole / Mathias Enard

                             Mathias Enard

                                 Boussole

Quatrième  de couverture

La nuit descend sur Vienne et sur l'appartement où Frantz Ritter, musicologue épris d'Orient, cherche en vain le sommeil, dérivant entre songes et souvenirs, mélancolie et fièvre, revisitant sa vie, ses rencontres et ses nombreux séjours loin de l'Autriche - Istanbul, Alep, Damas, Palmyre, Téhéran... - , mais aussi questionnant son amour impossible avec l'idéale et insaisissable Sarah, spécialiste de l'attraction fatale de ce Grand Est sur les aventuriers, les savants, les artistes, les voyageurs occidentaux.

Ainsi se déploie un monde d'explorateurs des arts et de leur histoire, occidentalistes modernes animés d'un désir pur de mélanges et de découvertes que l'actualité contemporaine vient gifler. Et le tragique écho de ce fiévreux élan brisé résonne dans l'âme blessée des personnages comme il traverse le livre.

Roman nocturne et musical, tout en érudition généreuse et humour doux-amer, Boussole est un voyage et une déclaration d'admiration, une quête de l'autre en soi et une main tendue - comme un pont jeté entre l'Occident et l'Orient, entre hier et demain, bâti sur l'inventaire amoureux de siècles de fascination, d'influences et de traces sensibles et tenaces, pour tenter d'apaiser les feux du présent

 

Né en 1972, mathias Enard a étudié le persan et l'arabe et fait de longs séjours au Moyen-Orient. Il vit à Barcelone.

Il est notamment l'auteur de nombreux romans parus aux éditions Actes Sud: Zone ( 2008, prix Décembre, prix du Livre Inter ), Parleur de Batailles, de rois et d'éléphants ( 2010, prix Goncourt des Lycéens), Rue des Voleurs ( 2012 ) et Boussole pour lequel il a remporté le prix Goncourt 2015 

 

Les ressentis 

La thèse démontre efficacement et solidement l'histoire des relations entre un Orient et un Occident qui s'attirent et se repoussent tout à la fois 

On peut se sentir déstabiliser par la première page de Boussole, comme par le fait de feuilleter le livre au hasard et de tomber sur de nombreux noms inconnus, de références littéraires à n'en plus finir . On se perd dans un dédale de détails dû à la grande longueur des phrases.

 

Nous sommes deux fumeurs d'opium chacun dans son nuage, sans rien voir au-dehors, seuls, sans nous comprendre jamais nous fumons, visages agonisants dans un miroir, nous sommes une image glacée dans laquelle le temps donne illusion du mouvement, un cristal de neige glissant sur une pelote de givre dont personne ne perçoit la complexité des enchevêtrements, je suis cette goutte d'eau condensée sur la vitre de mon salon, une perle liquide qui roule et ne sait rien de la vapeur qui l'a engendrée, ni des atomes qui la composent encore mais qui, bientôt, serviront à d'autres molécules, à d'autres corps, aux nuages pesant lourd sur Vienne ce soir : qui sait dans quelle nuque ruissellera cette eau, contre quelle peau, sur quel trottoir, vers quelle rivière, et cette face indistincte sur le verre

Boussole page 7

Un livre qui démontre la richesse des échanges entre l'Orient et l'Occident et cette envie folle de bon  nombre d'intellectuels , de chercheurs , de découvrir, de s'enrichir de cet Orient si envoûtant...

La" Résidence Bilger"était entièrement décorée dans le goût saoudien ou Kowétien : tout, depuis les poignées de portes jusqu'aux robinets, y était peint en doré; les plafonds croulaient sous les moulures néo-rococo; les canapés étaient recouverts de tissu noir et or. Les chambres étaient équipées de pieux réveille-matin...il y avait deux salons, une salle à manger avec une table pour vingt convives et cinq chambres à coucher...Les deux terrasses offraient un panorama magnifique sur la ville et l'oasis de Damas, y petit-déjeuner ou dîner dans la fraîcheur était un délice

Boussole page 114

Les personnages fictifs se mêlent aux personnages réels pour nous offrir toute la magie de l'Orient, avec ses parfums, sa sensualité et sa beauté, sa cruauté aussi, Orient réel ou rêvé .

« Berlioz n'a jamais voyagé en Orient, mais était, depuis ses vingt-cinq ans, fasciné par Les Orientales d'Hugo. Il y aurait donc un Orient second, celui de Goethe ou d'Hugo, qui ne connaissent ni les langues orientales, ni les pays où on les parle, mais s'appuient sur les travaux des orientalistes et voyageurs comme Hammer-Purgstall, et même un Orient troisième, un Tiers-Orient, celui de Berlioz ou de Wagner, qui se nourrit de ces œuvres elles-mêmes indirectes. Le Tiers-Orient, voilà une notion à développer.» p 69

Boussole page 69

Orient inspirateur des "Byron, Nerval, Rimbaud ", et ceux qui avaient cherché, comme Pessosa à travers Alvaro de Campos, un "Orient à l'orient de l'Orient "

"Un orient extrême au-delà des flammes de l'Orient moyen, on se prend à penser qu'autrefois l'Empire ottoman était " l'homme malade de l'Europe" : aujourd'hui l'Europe est son propre homme malade, vieilli, un corps abandonné, perdu à son gibet, qui s'observe pourrir en croyant que Paris", dans une trentaine de langues différentes y compris le portugais " L'Europe est un gisant qui repose sur ses coudes", écrit Fernando Pessoa dans Messages , ces oeuvres poétiques complètes sont un oracle de la mélancolie"

Page 205

Ces douces illusions paraissent plus présentes chez les Français et les Anglais que chez les autres peuples de l'orientalisme; les Allemands, dans l'ensemble, avaient des songes bibliques et archéologiques; les Espagnoles, des chimères ibériques, d'Andalousie musulmane et de Gitans célestes; les Hollandais, des visions d'épices, de poivriers, de camphriers et de navires dans la tempête, au large du cap de Bonne-Espérance. Sarah et Gilbert de Morgan se passionnaient pour les poètes persans et aussi pour les Byron, Nerval, Rimbaud et tous ceux qui avaient cherché un "Orient à l'orient de l'Orient "

Boussole page 205

Un livre qui fait mesurer l'immensité, la variété et la beauté de ce qui meurt sous nos yeux

"...impossible, à Paris en 1999, devant une coupe de champagne, de s'imaginer que la Syrie allait être dévastée par la pire violence, que le souk d'Alep allait brûler, le minaret de la mosquée des Omeyyades s'effondrer, tant d'amis mourir ou être contraints à l'éxil ; impossible même aujourd'hui d'imaginer l'ampleur de ces dégâts, l'envergure de cette douleur depuis un appartement viennois confortable et silencieux

Boussole page 314

Depuis son salon Franz pense à la musique qu'il aime à écouter, se lançant dans ses tirades sur Bach, Beethoven et Liszt . Il songe aux merveilles du pays dans "Mille et Une Nuits", aux plats fabuleux, aux poètes oubliés, aux paysages oniriques. Il nous parlera des grands autres perses comme Hadayat, Hafez et Kayyam, des grands orientalistes voyageurs comme Nerval, Hammer-Purgstall et même Chateaubriand . Il ne manque pas de mentionner une multittude de référence de livres à lire et de musique à écouter 

Il y a Vis et Ramin dans Tristan et Iseult. Il y a la passion de Majnoun le Fou pour Leyla, la passion de Khosrow pour Shirin. Un berger et une flûte. Désolée et vide la mer". L'abstraction de la mer et de la passion. Pas de Rhin , d'or, ni d'ondines nageant ridiculement sur scène. Ah les mises en scènes de Wagner lui-même à Bayreuth, ça devait être quelque chose , en termes de kitsch bourgeois et de prétention.

Boussole page 236

     Ressenti de JP Corniou                                                                                                                                                                                                                                                      En refermant la 378 ème page sur le mot" espérance", on se retrouve brutalement confronté à nouveau au monde réel qui nous entoure et qui n'est guère différent de celui que Mathias Lenard dépeint, mais la violence et la mort ne doivent pas nous faire négliger cette aspiration vitale qui nous pousse à embrasser le monde dans toutes ses contradictions , à accepter que nous sommes un tout et que tous les peuples s'influencent mutuellement sans qu'il soit possible d'isoler des composants ethniquement purs  de cette diversité chatoyante 

Il n'y a plus de honte depuis longtemps, il n'est plus honteux de recopier cette chanson d'hiver, pas honteux de se laisser aller aux sentiments

Je referme les yeux
Mon coeur bat toujours ardemment
Quand reverdiront les feuilles à la fenêtre ?
Quand tiendrai-je mon amour entre mes bras ?

et au tiède soleil de l'espérance

Boussole page 378

                                                                                                                                                                                                                                                        Tout a été dit sur cette oeuvre d'érudition qui nous renvoie à de multiples sources historiques, géographiques, littéraires, musicales, autant de chemins de traverse qui nous permettent de nourrir le propos, d'aller butiner quelques sources d'inspirations nouvelles 

Autant de Boussoles qui indiquent pas que l'est, mais tant de sources de talent, de souffrances, d'espoirs à explorer . Espérance . Merci à Mathias Enard pour ce travail colossal d'intelligence -interligere- qui nous aide à mesurer notre ignorance et en même temps à la combler ...  

           Ressenti : JP Corniou

                                   

                                               

Partager cet article
Repost0

  • : le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles RÉCents

  • Italie Janvier 2020 / Vérone
    Les Arènes de Vérone Piazza Bra, amphithéâtre Les arènes de Vérone sont connues mondialement pour accueillir de nombreuses scènes durant toute l'année . Construites en 30 après J-C , elles pouvaient accueillir environ 30 000 spectateurs Un tremblement...
  • Italie Janvier 2020 / Vérone
    Piazza Bra Agrandir les photos Juste à l'entrée de la ville se trouve une place imposante bordée de restaurants de bars et de bâtiments à l'architecture classique. C'est un lieu le plus visité de Vérone. La Piazza Bra est la plus grande place de Vérone...
  • Italie Janvier 2020 / Vérone
    Les places à Vérone Piazza Delle Erbe Photo Google / Vue d'ensemble : Fontaine Madonna, Pallazzo Maffei, Colonne Lion Saint-Marc, Colonne Del Mercato, Tour Cardello, Colonna Antica La Piazza Delle Erbe, au coeur de la ville historique. Décor à la fois...
  • Art-thérapie / wilard Metcalf / Morning shadows
    Photo prise de Google Willard Metcalf L'artiste naît en 1858, à Lowell dans le Massachussetts . Il passe sa jeunesse dans le Maine, avant de rejoindre l'atelier d'un sculpteur sur bois à Boston. Le jeune homme étudie ensuite auprès du peintre paysagiste...
  • Italie Janvier 2020 / Verone
    Les places à Vérone La Piazza dei Signori La Piazza dei Signori appelée aussi Piazza Dante est crée au Moyen Age lors de la construction des palais Scaliger, et assume depuis le rôle de centre politique et administrative de la cité. Elle est bordée par...
  • Italie Janvier 2020 / Verone
    La maison de Juliette Si Vérone possède une image aussi romantique, c'est en grande partie lié à l'histoire de Roméo et Juliette qui se déroule dans cette ville au XVIème siècle . Bien que cette histoire soit fictive, cette maison du XII ème siècle ,...
  • Italie Janvier 2020 / Vérone
    Les rues de Vérone Vérone c'est la découverte de la ville à travers ses rues et ruelles, sa place centrale, ses vieilles maisons, ses boutiques de créateurs, son marché. C'est en marchant et en se perdant dans toutes ces ruelles que nous allons nous imprégner...
  • Italie Janvier 2020 / Vérone
    vérone Vérone est une très ancienne ville italienne dans la région de Vénétie ( plaine du Pô ) sur les rives de l'Adige, à proximité du lac de Garde Adige est un fleuve d'Italie du Nord qui nait dans les Alpes et se jette dans la mer Adriatique. Il est...
  • Musée Yves Saint-Laurent Oran
    Yves Saint-Laurent Croquis d'enfance et décors de théâtre 12 ans à 16 ans Cliquez sur les photos c'est mieux!!!! A côté des dessins qu'il réalise sur des feuilles volantes, Yves Saint-Laurent à 13 ans, s'amuse à recopier des livres en y joignant plusieurs...
  • Musée Yves Saint-Laurent Oran
    Musée Yves Saint-Laurent Magazines de Mode de 1930 à 1960 " La coupe nouvelle de ma veste d'automne' " Les tailleurs d'été"" Au bureau" " Campagne" " Des robes pratiques" " La Mariée" "Le Petit Echo de la Mode" "Camping""Fin d'Eté " " Bientôt février...