Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 21:19
                                 Histoire de la collection Jean Walter-Paul Guillaume

 

 

 

 

Cliquez sur l'image

Cliquez sur l'image

La collection Jean Walter et Paul Guillaume est l'une des plus belles collections europennes de peintures. Elle rassemble 146 oeuvres des années 1860 aux années 1930 . Elle fut principalement formée par Paul Guillaume, jeune français marchand d'art passionné. De 1914 à sa mort 1934 , il rassemble une collection extraordinaire de plusieurs centaines de peinture, impressionisme à l'art moderne, alliée à des piièces d'art africain. Devenu riche et célèbre de l'Europe jusqu'aux Etats-Unis il mourut en pleine gloire, en songeant à fonder un musée. Sa veuve Domenica, remariée à l'architecte Jean Walter, transforma et réduisit la collection, tout en faisant de nouvelles acquisitions elle souhaita lui donner le nom de ses époux successifs lorsque l'Etat français, s'en porta acquéreur à la fin des années 1950 . La collection fut dès lors destinée à être présentée au musée de l'Orangerie. Elle comporte actuellement pour la période impressionniste 25 oeuvres de Renoir, 15 de Cézanne, 1 oeuvre de Gauguin, Monet, Siseley. Le musée s'énorgueillit  pour le xvème siècle de présenter 12 oeuvres de Picasso, 10 oeuvres de Matisse, 5 de Modigliani, 5 de Marie Laurencin, 9 du Douanier Rousseau, 29 de Derain, 10 d'Utrillo, 22 de Soutine et 1 de Van Dongen

                                       

                                         Qui Dedicaverunt Quae Dediderunt
Cliquez sur l'image !

Cliquez sur l'image !

 Ce qui signifie : Ceux qui ont consacré ces choses ,les ont livrées! Ou qui est dédié à ceux qui se sont rendus ! En d'autres termes " Ceux qui ont donné ces oeuvres les ont dédicacées "
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 00:05
Cliquez sur l'image !

Cliquez sur l'image !

Cliquez sur l'image !

Cliquez sur l'image !

Le musée de l’Orangerie abrite huit compositions des grands Nymphéas de Monet réalisées à partir de différents panneaux assemblés les uns aux autres. Ces compositions possèdent toutes une hauteur égale (1,97 m) mais sont de différentes largeurs afin d’être réparties  sur les parois courbes de deux salles ovoïdes. Rien n’a été laissé au hasard par l’artiste pour cet ensemble qu’il a longuement médité et dont l’installation s’est faite selon sa volonté en lien avec l’architecte Camille Lefèvre et avec l’aide de Clemenceau. Il prévoit les formes, les volumes, la disposition, les scansions et les espaces entre les différents panneaux, le parcours libre du visiteur par le biais de plusieurs ouvertures entre les salles, la lumière zénithale du jour qui inonde l’espace par beau temps ou au contraire se fait plus discrète lorsqu’elle est voilée par les nuages faisant ainsi vibrer la peinture au gré du temps…
L’ensemble est l’une des plus vastes réalisations monumentales de la peinture de la première moitié du XXe siècle et représente une surface d’environ 200 m2. Les dimensions et la surface couverte par la peinture environne et englobe le spectateur sur près de 100 mètres linéaires où se déploie un paysage d'eau jalonné de nymphéas, de branches de saules, de reflets d'arbres et de nuages, donnant l’"illusion d'un tout sans fin, d'une onde sans horizon et sans rivage" selon les termes mêmes de Monet. Les peintures et leur disposition font écho à l’orientation du bâtiment respectant les teintes de scènes de lever de soleil à l’est et de crépuscule à l’ouest matérialisant ainsi la représentation d’un continuum de temps dans l’espace. De manière symptomatique également la forme elliptique des salles dessine aussi en plan le signe mathématique de l’infini. Les Nymphéas de l’Orangerie ont parfois du faire face à différents évènements. Le toit de la seconde salle est notamment touché lors des bombardements de 1945 ainsi que l’une des compositions, tandis que les autres panneaux restent miraculeusement intacts.
La rénovation réalisée en 2006 a également permis de restituer l’état d’origine des salles des Nymphéasqui avait été perdu lors de travaux réalisés dans les années 1960 et qui avaient notamment obstrués la lumière naturelle voulue par Monet.

Cliquez sur l'image!

Cliquez sur l'image!

Offerts par Claude Monet à la France le lendemain même de l'armistice du 11 novembre 1918, lesNymphéas sont installés selon ses plans à l'Orangerie en 1927, quelques mois après sa mort. Cependant, à cette date, l’ensemble ne rencontre pas l’enthousiasme du public. En 1927, en effet, l’impressionnisme semble discrédité par le renouveau de l’art prôné par les avant-gardes qui jalonnent ce début de XXe siècle : le fauvisme, le cubisme, le futurisme, dada, le surréalisme... Pendant plusieurs décennies le public va bouder les salles des Nymphéas. Le musée lui-même construira parfois des cimaises cachant l’œuvre de Monet pour réaliser des expositions temporaires.
Ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale et notamment avec l’apparition d’un nouveau foyer de l’art moderne à New York qu’un regard neuf est posé sur l’œuvre du dernier Monet. Dans les années 1950, les signes d’un regain d’intérêt se multiplient, André Masson publie un article en 1952 comparant les salles de l’Orangerie à "la Sixtine de l’Impressionnisme", les collectionneurs privés commencent à acheter des toiles du cycle des Nymphéas restés dans l’atelier du peintre et surtout le MOMA de New York achète et expose également l’une de ces grandes toiles en 1955. De nombreuses similitudes formelles sont dès lors mises au jour entre l’art abstrait de l’École de New York qui caractérise la production artistique depuis la fin des années 1940 aux Etats-Unis (Pollock, Rohtko, Newman, Still...), ainsi qu’avec l’abstraction lyrique en Europe et les réalisations du vieux maître. En effet les Nymphéas de Monet apparaissent comme l’acte de naissance en occident d’une peinture décentrée, ou aucune partie du tableau n’exerce de primauté sur l’autre, créant une peinture All Over. Le critique d’art américain Clément Greenberg relève cette filiation faisant de l’œuvre testament de Monet le ferment d’une peinture nouvelle.
La fascination exercée par les Nymphéas sur le public et sur les artistes ne s’est pas démentie avec les générations suivantes. On peut citer entre autres Joan Mitchell, Riopelle, Sam Francis... Mais au-delà duAll-Over, Monet invente également quelque chose qui aujourd’hui nous semble familier mais qui pour l’époque est tout à fait précoce, la notion d’environnement, qui irrigue tous les courants de l’art jusqu’à nos jours, du minimalisme aux générations les plus contemporaines. De nombreuses réalisations d’artistes créant un espace dédié à la contemplation de l’art peuvent également apparaître en filiation avec les Nymphéas de l’Orangerie. On pense notamment à la chapelle Rothko à Houston, aux Stations de la Croix de Barnett Newman à la National Gallery de Washington ou encore à La Bataille de Lépantede Twombly au musée Brandhorst de Munich...

Cliquez sur l'image

Cliquez sur l'image

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 23:31
                                           Les Nymphéas

 

Offerts par le peintre Claude Monet à la France le lendemain même de l'armistice du 11 novembre 1918 comme symbole de la paix, les Nymphéas sont installés selon ses plans au musée de l'Orangerie en 1927, quelques mois après sa mort. Cet ensemble unique, véritable "Sixtine de l’impressionnisme", selon l’expression d’André Masson en 1952, offre un témoignage de l’œuvre du dernier Monet conçu comme un véritable environnement et vient couronner le cycle des Nymphéas débuté près d’une trentaine d’années auparavant. L’ensemble est l’une des plus vastes réalisations monumentales de la peinture de la première moitié du XXe siècle. Les dimensions et la surface couverte par la peinture environnent et englobent le spectateur sur près de cent mètres linéaires où se déploie un paysage d'eau jalonné de nymphéas, de branches de saules, de reflets d'arbres et de nuages, donnant "l’illusion d'un tout sans fin, d'une onde sans horizon et sans rivage" selon les termes mêmes de Monet. Ce chef-d’œuvre unique ne connaît pas d’équivalent de par le monde.

Musée de l'Orangerie
Auguste Rodin Paris 1840 / George Clemenceau 1911 Bronze / Fonte au sable Rudier 1959 / Dépôt Musée Rodin

Auguste Rodin Paris 1840 / George Clemenceau 1911 Bronze / Fonte au sable Rudier 1959 / Dépôt Musée Rodin

C’est en 1914, à l’âge de 74 ans, alors qu’il vient de perdre son fils et qu’il a cessé de croire en l’avenir que Monet sent renaître le désir "d’entreprendre de grandes choses" à partir de "tentatives anciennes". En 1909, il déclarait déjà à Gustave Geffroy  vouloir transposer le thème des nymphéas "le long des murs". En juin 1914, il écrit qu’il a "entrepris un grand travail". Cette entreprise l’absorbe durant plusieurs années semées d’obstacles et de doutes pendant lesquelles l’amitié et le soutien d’un homme s’avèrent décisifs. Il s’agit de l’homme politique Georges Clemenceau. Ils se rencontrent dès 1860, se perdent de vue et se retrouvent notamment à partir de 1908, lorsque celui-ci acquière une propriété près de Giverny, à Bernouville. Monet partage avec Clemenceau des idées républicaines et l’on connaît par ailleurs le goût prononcé pour les arts de Clemenceau. Pendant la guerre, Monet poursuit son travail en alternance en plein air, quand la saison s’y prête, et dans le grand atelier qu’il s’est fait construire en 1916 bénéficiant d’une lumière zénithale. Le 12 novembre 1918, au lendemain de l’armistice, Monet écrit à Georges Clemenceau : "Je suis à la veille de terminer deux panneaux décoratifs, que je veux signer du jour de la Victoire, et viens vous demander de les offrir à l’Etat, par votre intermédiaire." L’intention du peintre est donc d’offrir à la Nation un véritable monument à la paix. À cette date, alors que la destination de l’ensemble décoratif restait encore indéfinie, il semble que Clemenceau arrive à persuader Monet d’étendre ce don de deux panneaux à la totalité de l’ensemble décoratif. C’est en 1920 que la donation prend une forme officielle et aboutit en septembre  à un accord entre Monet et Paul Léon, le directeur des Beaux-Arts pour le don à l’État de douze panneaux décoratifs, à charge pour celui-ci de les installer selon les directives du peintre dans un édifice spécifique. Cependant, Monet, en proie au doute, retravaille sans cesse ses panneaux et en détruit même certains. L’acte de donation intervient le 12 avril 1922 pour 19 panneaux, mais Monet, insatisfait, souhaite toujours plus de temps pour parfaire son œuvre. Clemenceau a beau lui écrire la même année "vous savez fort bien que vous avez atteint la limite de ce que peut accomplir la puissance de la brosse et du cerveau", Monet les conservera finalement jusqu’à sa mort en 1926. Son ami Clemenceau mettra alors tout en œuvre pour que les salles des Nymphéas soient inaugurées strictement selon la volonté de Monet.

Partager cet article
Repost0

  • : le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Le Moretti / Paris / La Défense
    Le Moretti Le Moretti ( ou cheminée Moretti ) est une oeuvre de l'artiste français Raymond Moretti . C'est l'une des oeuvres d'art de la Défense, en France Il s'agit de l'habillage d'une cheminée d'aération de 32 m de haut par plusieurs centaines de tubes...
  • Ciel mon samedi !
  • Mon ARTE
    Gordon Matthew Thomas Sumner, plus connu sous le nom de Sting, est l'un des musiciens les plus célèbres au monde depuis des décennies. Lors du gala d'ouverture du Reeperbahn Festival à Hambourg...
  • Espagne / Barcelone / Sagrada Familia
    La Sagrada Familia L Sagrada Familia , basilique mineure catholique de Barcelone, aux proportions monumentales et aux décorations minutieuses d'Antoni Gaudi La première pierre de la majestueuse église de la Sainte Famille a été posée en 1882, lorsque...
  • Palma de Majorque / Soller
    La ville de Soller Palma de Majorque En arrivant à Soller par bateau depuis Sa Colobra Cliquez sur la photo pour agrandir... Soller est un très joli village situé au fond d'une vallée fertile et magnifique sur la côte Nord-Ouest de Majorque, au coeur...
  • Palma de Majorque / Sa Calobra
    Sa Calobra Monument naturel de Majorque Incontournable,époustouflante,incroyable,Sa Calobra se situe à 38 kms de Sollers entre Morro de Sa Vaca et Punta Ses Felles . Le Puig Major, point culminant de Majorque et même des Baléares avec ses 1445 mètres,...
  • Espagne Barcelone / Le village olympique/ plages/ Port
    Le village Olympique Le village olympique de Barcelone se situe sur le front de mer, au sein de la Marina du Port Olympique Cliquez pour agrandir les photos Le village a été construit pour les Jeux Olympiques de 1992 est s'est avéré être très bénéfique...
  • Sirius le chat
    Sirius est le chat de ma fille Rym Chalut !!! Je me présente, je m'appelle Sirius ( Référence à Sirius Black , personnage de la saga Harry Potter ) Je suis malin et conscient de l'être! Inévitablement tout le monde peut se rendre compte que je détale...
  • Lecture / Août 2021
    François&EmmanuelLepage La lune est blanche L'antarctique est le continent le plus sec , le plus froid,le plus difficile d'accès. C'est le monde des extrêmes Résumé En 2011, l'institut polaire français invite François et Emmanuel Lepage à rendre compte,...
  • Espagne Barcelone / La Maison de la Soie
    La Maison de la Soie La Maison de la Soie est située au coeur de Barcelone à quelques pas du Musée de la Musique . Sa position privilégiée vous fera immédiatement lever les yeux, en admiration devant les murs merveilleusement décorés du bâtiment L'extérieur La...