Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 21:50

Comme Tripoli et Tunis , Alger dépendait de la" Sublime Porte" et le Sultan Ottoman tiendras toujours à faire valoir ses droits, même après 1830 .

A partir de 1887,la Régence est administrée par un pacha gouvernant au nom du sultan et appuyant son autorité sur l'Odjak des janissaires fournis par le pouvoir Ottoman.Le déclin de l'empire  et l'éoignement de Constantinople laissent cependant aux maîtres d'Alger une large autorité , qui correspond à l'apogée de la course barbaresque .

A partir de 1871,c'est l'Odjak des janissaires qui élit le dey dont la désignation est ensuite confirmée par le sultan

Sur les 28 deys qui se succédèrent de 1671 à 1830, quatorze furent portés du pouvoir par l'émeute à la suite de l'assassinat de leur prédécesseur .En fait les deys ne gouvernaient qu'une faible partie de la regence .Les hauts-plateaux du Tell , les montagnes de Kabylie et le massif des Aurès -pou ne pas dire des confins sahariens-échappaient totalement à leur autorité .Celle-ci s'éxerce essentiellement dans le domaine fiscal ,et les populations sont régulièrement pressurées par la force .

Pour Charles André Julien :"la regence d'Alger n'était qu'une colonie d'exploitation dirigée par une minorité de Turcs ,avec le concours des notables .

Les 10.000 Turcs recrutés en Anatolie ,à Smyrne ou à Constantinople constituaient 5000 métis .L'Odjak des janissaires algérois formaient une aristocratie manifestant le plus grand mépris pour les Maures et les Juifs des villes, pour ne pas dire les Arabes des tribus , assimilés à la Raia.C'est à dire au "bétail" chrétien de l'empire Ottoman .La regence avait connu son apogée à l'époque où la course barbaresque amenait chaque année à Alger des dizaines de prises et où 35000 captifs y attendaient d'être vendus comme esclaves ou rachetés grâce aux bons soins des Lazaristes ou des mercenaires .

Les expéditions navales qui avaient bombardé la ville à plusieurs reprises à l'époque de Louis xiv et la lutte menée par les gloires de Malte avaient limité sensiblement les ravages de la course .Mais au début du xix e siecle ,sept puissances européennes ,dont l'Angleterre payaient encore un tribut au dey pour éviter que leurs navires ne soient pris.Alger demeurant un problème qui ne sera réglé qu'en 1830.

           La regence compatait à l'époque un peu moins de trois millions d'habitants ,dont 95 pc de ruraux ,utilisant un outillage archaique ,ne pratiquant qu'une irirgation très sommaire et n'obtenant sur leurs terres que de très faibles rendements.

Alors qu'elle était au xvii e siecle une cité peuplée de 100.000 habitants, Alger n'en compte plus ,avec le déclin de la course ,que 30.000 en 1830.Oran n'en a plus que 900 0après l'abandon espagnol.Les routes carrossables sont inéxistantes .Il faut neuf jours  pour aller d'Alger à Constantine.

De rite Hanafite, les Turcs étaient perçus comme des etrangers  dans un pays fortement marqué par un malékisme rigoureux .E n 1805,les Turcs doivent abandonner  Mascara et se retouvent assiégés à Tlemcen.

Le sentiment tribal et les solidarités nouées au sein des confreries ne suffisent pas cependant à créer une conscience "nationale"

                                                       Phillipe Conrad 

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 21:24

Ils n'exercent qu'un pouvoir localisé à l'Est ,avant que le calife Fatimide d'Egypte relance contre l'Afrique du Nord bèrbère ,les nomades Arabes Hilaliens .Ils y imposeront un mode de vie et un système prédateur qui ruineront les populations sédentaires ,comtraints à se replier sur les refuges montagneux.L'Ouest Algérien fait partie ensuite de l'empire marocain des Almoravides .La fin de cet empire marocain permet l'émergence ,dans la première moitié dutreizieme siecle ,du royaume Abdeloualide de Tlemcen qui dure jusqu'au milieu du seizieme siecle.Acette date les corsaires turcs se sont installés depuis 1516 à Alger ,alors que la Reconquista ibérique multiplie les présidios sur les côtes du Maroc et de l'Oranie

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 13:50

         Historien né à Ténès , historien des Ben-Ziyan dont il raconte l'hstoire de 627 (1240) à 868 (1461); mort en 899 (1495)                   

                                                    Les Ben-Ziyan

"Ils habitent Tlemcen .El -Tenasi a dit à leur sujet :"Comme les perles et l'or massif sont nobles les Beni-ziyan."-El-Tartouchi a dit :" La meilleure noblesse est celle de Ben-Ziyan."-El Tabrani a dit :"La noblesse des Ben-Ziyan  est supérieure à l'or ,à l'argent et à l'or vierge."

Une de leurs fractions , les Ouled Cha'ib , mène la vie normale dans les terres du Sud .Une fraction se trouve parmi les arabes nomades de Tunis , chez les Beni_ Raba.On les appelle Oulad 'Abou -Hammou .Une fraction habite dans la montagne des Ben-Snous; ce sont les Oulad Mohammed ben Cha'ib.Une fraction est parmi les tribus des Beni-yznas; une autre loin de Tunis ,chez les tribus des Beni Drid , une autre chez les Beni'Amer,et une autre pas loin de Zwareb, ce sont les Beni-Houech.Tous ont la même origine .Leur ancètre se nomme Abou-Hmmou,benAh'med , ben Mohammed ,ben Bakhras ech-Chadheli, ben Ziyan ben Ta'al Allah , ben'Ali,ben Bahil,benYadjouz,benAhmed,ben Mohammed,ben Abou-l'K'asem,ben'AbdAllah,benEdris,benAbd-Allah-l'Kamel,ben el-H'asen Second,ben el-H'asan es-Sabti,fils de Fatma , fille de l'Envoyé de Dieu                         

"

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 14:10

Abderrahmane abandonna la lutte imittant en celà le puissant Zianite Abou-Hammou2 qui détrôné en 1367 par son fils Abou Tachefine s'était retiré à Alger.

Ce puissant Zianite Abou hammou 2 protecteur des Arts et des lettres "Roi Soleil" ,de la dynastie Abdelouadite,celui dont l'histoire Abderrahmane Ibn Khaldoun,son secrétaire dévoué,proclama la grandeur,possédait la fameuse horloge dite Mengala et de laquelle,d'après l'abbé Bargès,donna la description suivante:

"Le coffre de la Mengala ou Mendjala aux delicates images d'argent était dressé en face du Roi.Au sommet de cette horloge ,un arbre portant un oiseau qui abritait sous ses ailes ,ses deux petits .Un serpent sortant d'un trou ménagé à la base de l'arbre,montant peu à peu vers celui-ci pour s"emparer des petits.

Au centre de la caisse de la Mengala ,des portes mobiles en nombre égal à celui des heures de la nuit (c'est à dire dix)..Au deux extrémités se trouvaient deux autres portes plus longues et plus larges que les premières .Au -dessus de toutes les portes et un peu au-dessous du bord supérieur de la caisse,une pleine lune se mouvait selon la trajectoire ,analogue à celle de la lune dans la sphère célèste.

La porte fermée, correspond à chacune des heures,se place d'elle-même,et à son tour au centre de la caisse.Puis au moment où l'heure allait sonner ,par la grande porte sortait tout à coup deux aigles ,chacun d'eux tenant à son bec un poids de cuivre qu'il laisse tomber dans une vasque évidée,de cuivre également Au centre de cette vasque,des trous par lesquels passaient les poids de cuivre pour parvenir à l'interieur de la caisse,en faisant du bruit.

A ce moment le serpent ,mordant l'un des deux petits oiseaux,tandis que le père sifflait pour effrayer le serpent.C'est alors que la porte de l'heure s'ouvrait .Il en sortait une jeune fille ,à la taille prise dans une ceinture,aussi grâcieuse qu'il se puise voir,.Elle tenait de sa main droite un feuillet sur lequel était tracé en vers le chiffre de l'heure:Sa main gauche était posée sur sa bouche,comme pour proclamer la souveraineté de l'Emir des croyants-Qu'Allah l' assiste!!"

                                      Ci-dessus horloge turque

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 21:33

                            Le Royaume de Grenade ( Bouabdil en lutte avec Ferdinand d'Aragon et Isabelle )

Nul ne se doutait que le soleil de l'Islam qui s'était levé sur l'Espagne se conclurait un jour, que le droit musulman et la tradition du Prophète cesseraient d'être enseignés,que cette terre se soustrairait à l'arabité.Mais tel fût le destin. 

L'effondrement de la dynastie almohade fût marqué par les chutes successives des grandes métropoles andalouses entre les mains des Espagnoles.

En moins de quarante ans,l'islam perdit la majeure partie de l'Andalousie.Ce désastre eût pour effet de repousser les territoires musulmans à l'extrême Sud de la péninsule iberique,dans ce que sera le dernier royaume musulman d'Europe Occidentale.

Le Royaume de Grenade representait alors la terre d'Islam par excellence pour ces milliers de musulmans,parmi lesquels on trouvait des savants,des hommes de lettres,des artisans,des agriculteurs et des architecttes.Tous ces gens contribuèrent à la grandeur de leur nouvelle terre d'accueil.

Le soutien extrême des pays du Maghreb ,que ce soit les Hafsides de Tunisie,ou les Marmides du Maroc,tous participaient au soutien de leurs frères andalous.

Mais ces facteurs ne durent pas longtemps .Les Marmides du Maroc cessèrent leur soutien aux Nasrides de Grenade en raison de leurs querelles intérieures

Après que le Roi Ferdinand d'Aragon et la Reine Isabelle de Castille se marièrent en 1479 formerent ainsi une jouissante coalition anti-Maure.

Les Musulmans se réveillèrent de leur torpeur qu'après que les armées de Ferdinand et d'Isabelle dévalèrent plaines et vallées pour envahir le Royaume de Grenade.Des batailles féroces eurent lieu pour tenter de sauver ce dernier bastion musulman d'Europe Occidentale.En vain Malaga,la plus fortifiée des cités grenadines, tomba en Août1487,fin 1489 c'était au tour de Guadix,Almunecar,Almeria et Baza Au bout de l'année 1490,i ne restait plus que la ville de Grenade

                                 La Resistance

La guerre Hispano-Maure débuta ainsi en cours de l'année 1490 car Abu-Abd-Allah As-Saghir(Boabdil) refusa d'abdiquer prenant l'engagement de défendre sa ville et sa religion

                                Le siège de Grenade

Au printemps 1491 Ferdinand et Isabelle levèrent donc une armée de cinquante mille hommes,ils détruirent les champs et les cultures avoisinants,coupèrent toutes les routes d'approvisionnement maritimes ou terrestre.Malgré ce siège implacable ,les Grenadins furent montre d'une résistance courageuse .Mais avec  l'avancé de l'hiver ,le froid ,la neige,la faim ,le desespoir ,commença à s'installer chez certains .Le Roi Abd-Allah ne voyant plus d'autre issue que de capituler

                               La chute de Grenade

Le traité comportait une soixantaine de clauses se résumant ainsi:

1_Le Roi de Grenade s'engageait à livrer la ville de Grenade aux Rois catholiques 

2-Tous les prisonniers des deux camps seraient libérés sans rançon

3-Les Musulmans ne seraient pas molestés dans leurs personnes,dans leurs biens ,ou dans leurs hommes.Ils pourraient garder leur juridiction et leurs juges.Ils pourraient partager librement leur culte

-4Les mosquées resteraient inviolées,aucun Chrétien ne pourrait investir une mosquée ou la demeure d'un musulman

-5Pendant trois ans ,les Musulmans qui le souhaitait pourraient traverser librement l'Afrique dans des navires affretés par le Roi

mais tout était duperie et mensonge,et les Musulmans n'eurent d'autre choix que la conversion ,l'exil,ou la mort.Trois millions de Musulmans andalous furent ainsi éliminés ou chassés vers l'Afrique du Nord

Grenade se rendit ,l'armée se dirigea directement à l'Alhambra ,le palais Royal édifié deux siecles et demi plus tôt par le fondateur du Royaume de Grenade Ibn'Al-Ahmar.On installa au sommet de la plus grande tour de l'Alhambra une imposante croix argentée , celle que portait le Roi Ferdinand lors de ses batailles contre les Maures.On annonça que Grenade appartiendrait désormais aux Rois Catholiques.C'était le 2 janvier 1492.L'histoire tournait définitivement la page de l'Espagne Musulmane

 

                 

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 23:01

                    Les Français débarquent,et l'aieul de la famille Sid Hamida Ben Redouane avait acquis une certaine aisance dans le commerce et qui propriétaire important, possedait divers immeubles.Homme pondéré,mais tres énergique, était fort estimé.Né en l'an 1220 de l'hégire(1805) , après des études coraniques classiques, s'était adonné à l'industrie des cristaux de luxe ,et était parvenu ainsi à se faire une grande réputation.Ses magasins étaient forts en renom .Son neveu Si Mahmoud était un ancien élève de l'école supérieur de commerce.Il est superflu de dire qu'en 1830 les Ben Redouane réservèrent de par leurs aspirations ancestrales d'abord et aussi à cause de leurs corrects relations commerciales avec la Métrople , uncordial accueil aux français, lesquels leur accordèrent une considération que les vertues patriotiques de la famille  n'ont fait qu'accroitre.Au moment de l'insurrection; les Ben Redouane méritèrent les éloges et la reconnaissance du gouvernement Français .

             Sid Braham Ben Hamida Ben Redouane s'eteignit en 1877, laissant deux filles, dont l'une mariéé à Si Mohammed, fils du réputé toubib Abderrahmane Zonack, lui-mème médecin empirique et troisième garçon dont l'ainé Si Abderrahmane mourut en 1897.à l'âge de 48 ans , après avoir rempli 15 ans , les fonctions de Membre de la Chambre de Commerce d'Alger et du bureau de Bienfaisance musulman.Cela dit quelles furent ses qualites et l'estime qu'on lui accordit.Il a eu neuf enfants ,dont l'une mariéé à Si Omar Hafiz négociant et grand agriculteur de Rivet et Cap Matifou.Quant à ses cinq garçons : Mostfa , Mohammed , Braham Ammar et Ali, après des études Françaises, ils se lancèrent avantageusement dans la tourmente des affaires et réussèrent parfaitement.

                 Si Braham, conseiller municipal d'Alger a épousé une fille de Si Ahmed Chekikène, feu du grand et regretté négociant en tabacs dAlger,qui ne comptait que des amis , tant dans le monde Européen que parmi les Musulmans , et dont les deux fils : Si Mohammed et Si Abderrahmane , lauréats de collèges d'antan ,étaient de jeunes et vigoureux sportsmen qui, suivait l'exemple paternel,sont parvenus à faire du commerce de tabac ,une véritable industrie artistique,de laquelle ils tenaient un des premiers rangs avec leur actif beau-frère Si Zoheir Bensmaia.Ce dernier ainsi que son jeune frère brillant carabin,sont deux des petits fils du célèbre et vénéré Cheikh Bensmaia, que l'on peut qualifier de Koth'b El-Ailm (savant) et au sujet de qui léminent  orientaliste  Emile Mas que Ray s'exprima ainsi : " Je viens de passer quelques moments bien agreables à me rappeler mon vieux maitre en Islam,le premier assuremment et le plus doux  des hommes.Il s'appelle Bensmaia.Il habite dans la haute ville d'Alger et une petite maison très blanche dont la porte basse est encadree d'une bande bleue.Nous avons fait connaissance un jour que la lumière me semblait moins brillante , le regard des femmes moins puissant , l'horizon de la mer plus étroit que la veille , et je lui avais plu en lui traduisant quelque s lignes de la"Citéde Dieu".de St Augustin." L'homme qui a écrit cela était musulman"m"avait-il- dit quand j'ai refermé le livre...Depuis ce moment  il m'avait donné des leçons régulières,se donnant une peine infinie,pour m'expliquer un des livres du Cheikh Abdejaziz.Il était d'ailleurs  beaucoup plus savant en grammaire arabe et en légilastion musulmane qu'un professeur de collège de France...Absolument content de son sort, dans ce monde,il n'avait pas peur de l'autre,car il vivait en paix avec tous les hommes et tous les esprits.Quand je souriais de sa credulité ,il me reprenait tout doucement et ajoutait"Vous ne pouvez pas voir ce que nous voyons,nous autres musulmans,parcque vous ne voulez pas croire"...Je sens maintenant tout ce que je dois à cet homme aimé de Dieu car, grâce à lui,se dégage pour moi,de l'Islam,un charme profond et rare,. plus troublant que l'ivresse"

                      Le troisième fils de feu Sid Braham Ben Redouane , Si Smain mourut en 1908 laissant un garçon Si Mohammed Tewfik , et une fille mariéé à un grand industriel d'ALGER Benoueniche .Quant à son second fils Si Youssef Ben Braham  Ben Redouane (mon arrière grand-père) chef de famille est né en 1858 à Alger , brèves études coraniques puis vie active du négoce.Au bout de queques annees d'affaires, Si Youssef devint un des principaux négociant en même temps important propriétaire .Il s'initia à la langue française, et succeda à son frère Abderrahmane à la chambre de commece et du bureau de bienfaisance musulman.Il fut choisit dans la création des tribunaux répressifs,comme juge titulaire, et plus tard devint membre du conseil d'administration de la culture musulmane.En reconnaissance de l'activité qu'il déploie sans cesse au sein de la haute assemblée communale.il fut nommé officier d'accadémie .Pendant cette guerre tous les Ben Redouane , sous la direction de leur vénéré chef ,ont témoigné de leur grand dévouement.Visant de tout son prestige,Si Youssef a aidé pussamment à la création et au bon fonctionnement de diverses oeuvres de guerre,donnant toujours sans compter,souscrivanr largement et faisant souscrireà tous les enmprunts nationaux.

                   Les Ben Redouane ont obtenu des résultats au dlà de toutes espérances.Admirateur de nos institutions et fervent propagateur de l'enseignement français dans les milieux musulmans , Si Youssef Ben Redouane a fait instruire dans ce sens trois actifs garçons : Si Ahmed,  Si Mhamed , et Si Hamdan(mon grand-père), et comme signe des temps les jeunes filles Ben Redouane tiennent  honneur de prouver, par leur application, qu'une bonne  instruction ne me sied pas à des descendantes de princes...                    Mon arrière grand -père a été le prmier à être honoré , et d'être nommé Administrateur de la Banque d'Algérie

                                                                                      Alger 1919 

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 23:03

                             L'année suivante , le 07 avril 1536 pour la réussite des Maures , le comte d'Alcaudèle invitait le Cheikh principale Si Hamidi et le Caid El Mansour à se réconcilier avec les Ben Redouane , cad, s'allier avec Moulay Abd Allah et à son aieul Ben Redouane qui sont de bons serviteurs de sa Majesté .

                                   "Je puis vous promettre que si Moulay Abd Allah  redvient le Roi de Tlemcen , vous aurez en lui un bon fils et en Roi un ami sincère qui vous viendront en aide dans toutes les affaires du Levant comme celle du Ponant.

                                                                        La suite de ces documents indique qu'Abderrahmane Ben Redouane ne réussit pas dans son attaque contre Tlemcen et que trahi par les chefs arabes, lui avaient offert leur concours.

               Ensuite de cette retraite , le Roi de Tlemcen Moulay Mohammed offrit lui même sa vassalité à l'Empereur sous condition expresse que seraient retenus à Oran son frère le prince Abd Allah et l'aieul de celui-ci Abderrahmane Ben Redouane.

Le comte d'Alcaudele adressant une seconde missive au tres honorable et vaillant Chevalier Abdrrahmane Ben Redouane lui annonçant l'envoi de deux brigandins .Amener avec lui le Roi Abd Allah afin de prendre connaissance des conventions proposees par leur rival. A l'article 20 il était dit:

                                                "Dans le cas où Ben Redouane viendrait à Oran avec son petit- fils Moulay Abd- Allah , le capitaine générale de Sa Majesté  prendrait les mesures nécéssaires pour qu'ils soient retenus dans ladite place pendant tout le temps  que durera la paix"

Et à l'article 21 :"Les stipulations contenues dans le present traité  et relatives aux arabes seront portées à la connaissance de mes sujets du royaume de Tlemen qui se sont révoltés contre moi et ont embrassé leparti de Moulay Abd-Allah, mon frère, celui de Ben Redouane, aieul dudit Moulay Abd-Allah.Or,,il advint que les deux brigantins envoyes par le comte d'Alcaudèle furent retenus au large par la tempête;de ce fait Abderrahmane Ben Redouane , ne pouvant s'embarquer ,vit là  "l'ecrit de Dieu". Il abandonna la lutte , imittant en celà le puissant Abou Hammou1 qui détrôné en 1387,par son fils Abou Tavhefine, s'était retiré à Alger, il se rendit dans cette ville que ses descendants directs ne quitterent plus. D'ailleurs de nombreux Cheurfas ou notables Maures ; jusque là indécis sur le parti à prendre,suivirent son exemple.Des lors , il apparait que les BenRedouane  se cantonnèrent toujours dans une noble et digne réserve et que pour éviter toutes  liberalités du Pacha , soucieux de s'attacher les cheurfas  et les grands, se livrèrent courageusement aux négoces  et persisterent dans cette voie , qui leur fut favorable.

                                         Ci-dessus Moulay Abd-Al-Allah "Bouabdil"

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 21:55

Votre Seigneurie saura que le Caid des Beni-Rachid vint à notre rencontre avec sa suite, les continents arabes et les arquebousiers de Tlemcen.Nous eûmes un engagement avec lui et nous lui tuâmes six cavaliers et plusieurs chevaux.Le Caid se retira alors à Tifida, où était son camp, et dit à ses gens:"Je n'abandonnerai pas Tifida,s'il le faut, j'y laissereai ma tête"

                                                                          Cette nuit nous dormîmes sur le bord de la rivière.Il avait été décidé que le lendemain, de bonne heure, on attaquerait l'ennemi qi formaient l'avant-gare abordirent vaillamment la position qu'il occupait,pendant que nous passions la rivière un peu au dessus du lieu où le Kaid avait dressé ses tentes se voyant menacer, il se hâta de decamper..Le vendredi ,ayant reçu dans la nuit des enforts de Tlemcen, l'ennemi essaya un retour offensif; mais nous étions prêts  à le recevoir.Apres avoir rangé notre cavalerie en bataille, je marchais à la rencontre du Caid avec no fantassins et les arqueboutiers espagnoles.Vigoureusement attaqués et poursuivis jusque dans leur nouveau camp  , les arabes s 'enfuirent ,laissant sur le terrain , huit de leurs  cavaliers tués et parmi  eux le fils d'un de leurs principaux Cheikhs.

                                                              Nous avons pris beaucoup de chevaux ; celui que montait le fils du Cheikh était magnifique!!.L'ennemi est tellement démoralsé qu'avec l'aide de Dieu et de Votre Seigneurie , nous espérons  arriver promptement à Tlemcen. Un grand nombre des Arabes du Caid, gagnés par mes promesses, sont passés de notre côté .JE n'ai rien de plus à vous demander , si ce n'est que chaque Chrétien de ceux que vous nous aviez donneés vaut au moins cent hommes.Quant au commandant Don ALphonse De Angulo, il est impossible de se montrer plus intrépide.

                                                         Je n'oublie pas les recommandations que vous m'avez faites, et je puis vous assurer que je prends plus soin de lui et de ses soldats que de ma propre personne.

                                           J'nformerai exactement Votre Seigneurie de tout ce qui arrivera ulterieurement

                                                                        Abderrahmane Ben Redouane               

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 16:45

                       " Moulay-Mohammed est fort mal vu des Maures de Tlemcen et des Arabes à cause de es nombreuses injustices et de la vie déréglée qu'il mène.Il se laisse entièrement diriger par les Turcs e tout le monde est mécontent de le voir ainsi dans la dépendance complète de Barberousse.Les Maures et les Arabes disent que si les Turcs veulent venir à Tlemcen et les commander, ils ne le souffriront pas qu'ils se mettront avec Ben Redouane et reconnaitront son petit-fils pour Roi .Ben Redouane m'a demandé un sauf-conduit que doit m'envoyer Votre Majesté"

                                                      Au cours de ces documents ,le nom de Ben Redouane se retrouve sans cesse et, en seigneur assiste toujours son petit-fils Abou-Abd-Allah:voir même, semble-t'-il,le fils de celui-ci que le comte d'Alcautele désignesous le nom d'enfant Ahmed.Voire d'ailleurs un point d'histoire relatifà cet enchevêtrement assez vague de succession des Rois Abdelouadides ou Zeîonides de Tlemcen(dont le premier Abou-Djaffer Ben youssef)monta sur le trône en 1230(627 de l'hegire)Abou-Thabed Mohammed succède en 1505 et jusqu'en 1516 Abou-Abd-Allah -Mohammed qui à sa mort est remplacé par son fils Ibn Ziane lequel d'abord depossedé par son oncle Abou Hammou3 est pendu en 1517 par ordre de Barberousse1er, qu'il a appelé à son secours.Abou Hammou3 revenant avec des  renforts Espagnoles considérables, met en fuite les Turcs et Barberousse qui rejoint les Beni Soussene y est tué malgré une défense héroique.Le prince Abou Hammou regne alors jusqu'en en 1528 passant en mourant le pouvoir à un de ses frères , le prince Abou-Abd-Allah petit-fils par sa mère d'Abderrahmane Ben Redouane.Mais le nouveau Roi est presque aussitot chassé, par un allié des Turcs, qui règne sous le nom de Abou-Ahmed-Abdallah et qui est appelé par les Espagnoles Moulay Mohammed.Des lors commence une suite de luttes dont les fluctuations sont relatees par divers manuscrits et qui ont leur dénouement de la façon indiquéé empruntée à l'histoire générale de l'Algérie

 

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 16:18

                Apres l'abdication d'Abou-Abd Allah,devenu Roi de Grenade en 1492,et les premières Exodes des Maures d'Andalousie, ces derniers pour diverses raisons, avaient été  retenus par les Rois catholiques dont ils étaient devenus les vassaux,furent appelés les Mudjares.Ce terme est diversement interprété : Dozy de l'université de Leyde, d'où l'explication du terme:"ceux qui ont été contraints de demeurer"

           Le premier des Ben Redouane dont le nom est cité par l'histoire fut Abderrahmane grand des Mudjares, qui dejà avant 1534 était en lutte contre Moulay-Mohammed,Roi de Tlemcen.Celui-ci avait u surpé     le  trône de cette principauté à son frère consanguin le prince ABOU- Abd-Allah petit fils par sa mère dudit Abderrahmane Ben Redouane,lequel vassal de l'Empereur Charles-Quint,sollicitait,ainsi que le prouve la lettre suivante , l'appui du monarque

                                        Les générations

Ma famille est à Alger depuis des siècles.Une famille Maure dont la notabilité ,s'est transmise de génération en génération,et à laquelle tes Turcs même accordèrent considération,puisque le Dey Hassan Pacha ,prit chez elle l'une de ses épouses.

Mon nom est cité par l'histoire ,d'ailleurs des renseignements authentiques sont extraits de documents inédits sur l'occupation Espagnole en Afrique du Nord(1505-1574) 

                    Le Palais du Dey Hassan Pacha :une des chambres (ci-dessus en photo)

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article

  • : le blog rymie
  •   le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Joyeuses Pâques ! Profitez bien des petites fleurs et du beau soleil de printemps ! Monde des enfants " Le petit chaperon rouge et le loup / à gauche moule en métal Au centre le Pape François fabriqué par le confiseur Geog Maushagen
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Fontaine de chocolat La fontaine haute de trois mètres d'où jaillit un jet de chocolat liquide et chaud Le personnel du musée plonge les gaufres dans le chocolat chaud de la fontaine pour les offrir aux visiteurs Le must : c'est se faire confectionner...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Conche chocolat / type Postranecki / 1920 Le conchage est un procédé d'affinage du chocolat par brassage à une température de 80 degrés Celsius . Il permet d'uniformiser le produit et d'y incorporer le beurre de cacao additionnel, ainsi que le sucre et...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    A l'étage où se trouvent les machines Machine d'emballage / Type Sapal / Typ PRM Lausanne / Année de production 1928 Cette machine servait à envelopper les pralines dans du papier d'argent . Elle effectuait 50 à 60 plis par minutes Le prix d'achat à cette...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Le musée dispose d'anciennes machines issues des premières productions du chocolat cliquez ici vous verrez mieux !!!
  • Musée du chocolat de Cologne en Allemagne
    Les épices sont quelquefois ajoutés au chocolat comme le poivre...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Le beurre de cacao Plus de 50 % du cacao se compose de matière grasse. Elle est extraite par pression hydraulique, issue de fèves décortiquées et dégemmées. C.Van . Houten ( 1801-1887 ) a réussi à construire une presse à beurre de cacao . Par la suite...
  • Muse du chocolat de Cologne Allemagne
    Vie et travail Le nombre de cacaoculteurs dans le monde est de quatre à cinq millions , cependant le nombre de personnes qui dépendent d'une manière ou d'une autre à la culture de cacao est beaucoup plus élevée - Le chiffre est estimé entre 40 et 50 millions....
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    J.N. Albrecht et T.F.Dill ci-dessous leur bateau Albrecht & Dill Albrecht & Dill est l'une des plus anciennes entreprises commerciales de cacao encore active de nos jours. La société Hanséatique a été fondée en 1806 par Johann J. N. Albrecht, qui venait...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Récolte du cacao capsules Hochet pour enfant fait de capsules Boîte faite de capsules