Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 11:24

L'Espagne a - t' - elle émergé de l'affrontement entre chrétiens et musulmans , ou du mélange des différentes traditions présentés sur son sol ?

Ce que les chercheurs considèrent comme vieux mythe , la coéxistence pacifique des trois religions dans la péninsule est une réalité .Une culture de la tolérence s'est formée en Andalousie , et de là , a été transmise à l'Espagne chrétienne et du reste de l'Occident . Des vecteurs extérieurs d'intolérence l'étouffèrent progressivement au cours des derniers siècles du Moyen Age

Ci-dessus : Grenade L'Albaycin

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 19:01

En Espagne même , après un âge d'or sous Alphonse x de Castille  (1252 - 1284 ) , la culture andalouse rencontrait de fortes résistances : au début du xiv è siècle ,Moise de Léon attaqua le rationalisme d'inspiration arabe prôné par Maimonide , le grand philosophe juif du xii è siècle , et chercha à lui subtituer une forme nouvelle du mysticisme .

Au xivè siècle, la vie culturelle du royaume de Grenade ,conservatoire de l'héritage andalou , suscitait encore des émules.

Les Rois de Castille adoptèrent le style nasride de l'Alhambra pour leurs palais sévillans , comme les juifs tolédans pour leur nouvelle synagogue .

La capitulation de 1492 se déroula même dans une ambiance de tolérance .Les Rois catholiques vêtus de tenues mauresques , garantirent d'abord aux musulmans la liberté de culte .L'abrogation de cette clause , puis l'expulsion des juifs d'Espagne la même année ,sonnèrent le glas de la culture andalouse.

Au début du xviiè siècle , Cervantès n'en observait plus que des vestiges à Tolède : des manuscrits arabes au rébut et des morisques crypto - musulmans  utilisait l'aljamiado ( du castillan déformé , transcrit en caractères arabes )

Ci-dessus : Les colonnes à Barcelone

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 18:24

La Reconquista donna lieu à plusieurs formes d'accultutation dont Tolède fournit au xiiè siècle les meilleurs illustrations avec ses monuments de l'art mozarabe ( dont l'église San-Roman ) et son école de traducteurs .

La ville demeurait au xiiiè siècle le premier foyer scientifique de l'occident .L'empereur Frédéric 2 ,féru de savoir arabe , employait des intellectuels qui y avaient été formés , comme Michel Scot. Les habitants de l'Espagne reconquise étaient partout considérés comme des savants : Pierre Alphonse enseigna l'arabe et l'astronomie à Londres , et popularisa le genre de la fable sur le modèle des Mille et une nuits."

Au même moment , la tradition culturelle andalouse déclinait , comme le révèle le regret brutal de la poésie au profit de la théologie par l'intellectuel Juda Halévi , et son départ pour l'Orient ,provoqué par la crise de la communauté juive , sous la domination Almoravide.

Le voyage en Espagne de Pierre le Vénérable , l'abbé de Cluny , dans le but de réaliser une traduction latine du Coran , en 1142 , constitue un moment clé de l'importation  en occident de ce débat entre foi et raison.

Les condamnations répétées de l'averroisme - du nom du philosophe cordouan Ibn - Rushd qui avait tenté au xiiè siècle de concilier les deux formes de pensée dans son commentaire  d'Aristote -  , à l'université de Paris  au xiiiè siècle témoignent de l'apposition  ecclésiastique à l'état d'esprit andalou

Ci-dessus : "Porte dorée " à Cordoue

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 22:45

La grande mosquée de Cordoue,construite entre la fin du huitième siecle et la fin du xe siècle,illustra ainsi l'affirmation du nouveau pouvoir et la formation d'une identité culturelle.Au milieu du ixè siècle,l'affaire des martyrs de Cordoue met en évidence la crise provoquée par l'arabisation et l'islamisation des chrétiens.

Un siècle plus tard,le personnage de Hasdai-Ibn-Shaprut,secrétaire juif d'Abd-Al-Rahman 3 ,atteste de l'intégration de la communauté juive d'Al-Andalus ,et du rayonnement du Califat -il se rendit en ambassade auprès de l'empereur byzantin .Au même moment la constitution du palais de Madinat -Al'Azhar -détruit par les berbères lors des troubles de 1009-represente à la fois un manifeste politique et une realisation culturelle proprement andalouse .

L'Andalousie des Taifas demeura au xiè siecle un terreau culturel fertile ;"Le collier de la colombe" d'Ibn-Hazm montre que la poésie  d'amour arabe atteignit alors son apogée .

Les Normands qui conquirent Barbastro en 1064 ,s'approprièrent les musiciennes des notables arabes et transmirent cette sensibilité poêtique au monde latin

Ci-dessus : Mosquée - cathédrale ,construite par Abderrahmane 1er

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 17:45

Le rôle des Omeyyades califes déchus dont le dernier représentant , fuyant Damas,prit le pouvoir à Cordoue au milieu du huitième siècle,permet d'expliquer la constitution d'une identité specifique dans le nouvel émirat.

Al-Andalus se distingua dès la conquête musulmane de 711 par son autonomie à l'interieur de l'Islam(qui culmina en 939 avec l'érection en califat),et son rayonnement culturel jusque dans le monde latin.

Le cours de son histoire s'enfléchit  avec l'afflux,à la fin du x ème siècle,de Berbères qui ne participaient pas de cet état d'esprit: ces continents allogènes jouèrent les premiers rôles dans les guerres civiles du début du xième siècle.

Apres l'abolition du califat en 1031,l'identité andalouse survient dans les royaumes de Taifa et se propagea aux espaces chretiens grâce à l'essor des echanges.

La Reconquista,amorcée par la conquête de Tolède en 1085,provoqua par contre coup l'avènement des pouvoirs berbères en Al-Andalus,les Almoravides,puis après 1147,les Almohades:la culture andalouse mise à mal,les apports juifs et musulmans à la culture européenne cessèrent.

La progression chretienne permit encore aux conquérants de s'imprégner de la civilisation des vaincus ,mais celle-ci s'éteignit après la chute de Grenade en 1492

Ci- dessus :  Bassin dans les jardins de Séville

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 21:50

Comme Tripoli et Tunis , Alger dépendait de la" Sublime Porte" et le Sultan Ottoman tiendras toujours à faire valoir ses droits, même après 1830 .

A partir de 1887,la Régence est administrée par un pacha gouvernant au nom du sultan et appuyant son autorité sur l'Odjak des janissaires fournis par le pouvoir Ottoman.Le déclin de l'empire  et l'éoignement de Constantinople laissent cependant aux maîtres d'Alger une large autorité , qui correspond à l'apogée de la course barbaresque .

A partir de 1871,c'est l'Odjak des janissaires qui élit le dey dont la désignation est ensuite confirmée par le sultan

Sur les 28 deys qui se succédèrent de 1671 à 1830, quatorze furent portés du pouvoir par l'émeute à la suite de l'assassinat de leur prédécesseur .En fait les deys ne gouvernaient qu'une faible partie de la regence .Les hauts-plateaux du Tell , les montagnes de Kabylie et le massif des Aurès -pou ne pas dire des confins sahariens-échappaient totalement à leur autorité .Celle-ci s'éxerce essentiellement dans le domaine fiscal ,et les populations sont régulièrement pressurées par la force .

Pour Charles André Julien :"la regence d'Alger n'était qu'une colonie d'exploitation dirigée par une minorité de Turcs ,avec le concours des notables .

Les 10.000 Turcs recrutés en Anatolie ,à Smyrne ou à Constantinople constituaient 5000 métis .L'Odjak des janissaires algérois formaient une aristocratie manifestant le plus grand mépris pour les Maures et les Juifs des villes, pour ne pas dire les Arabes des tribus , assimilés à la Raia.C'est à dire au "bétail" chrétien de l'empire Ottoman .La regence avait connu son apogée à l'époque où la course barbaresque amenait chaque année à Alger des dizaines de prises et où 35000 captifs y attendaient d'être vendus comme esclaves ou rachetés grâce aux bons soins des Lazaristes ou des mercenaires .

Les expéditions navales qui avaient bombardé la ville à plusieurs reprises à l'époque de Louis xiv et la lutte menée par les gloires de Malte avaient limité sensiblement les ravages de la course .Mais au début du xix e siecle ,sept puissances européennes ,dont l'Angleterre payaient encore un tribut au dey pour éviter que leurs navires ne soient pris.Alger demeurant un problème qui ne sera réglé qu'en 1830.

           La regence compatait à l'époque un peu moins de trois millions d'habitants ,dont 95 pc de ruraux ,utilisant un outillage archaique ,ne pratiquant qu'une irirgation très sommaire et n'obtenant sur leurs terres que de très faibles rendements.

Alors qu'elle était au xvii e siecle une cité peuplée de 100.000 habitants, Alger n'en compte plus ,avec le déclin de la course ,que 30.000 en 1830.Oran n'en a plus que 900 0après l'abandon espagnol.Les routes carrossables sont inéxistantes .Il faut neuf jours  pour aller d'Alger à Constantine.

De rite Hanafite, les Turcs étaient perçus comme des etrangers  dans un pays fortement marqué par un malékisme rigoureux .E n 1805,les Turcs doivent abandonner  Mascara et se retouvent assiégés à Tlemcen.

Le sentiment tribal et les solidarités nouées au sein des confreries ne suffisent pas cependant à créer une conscience "nationale"

                                                       Phillipe Conrad 

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 21:24

Ils n'exercent qu'un pouvoir localisé à l'Est ,avant que le calife Fatimide d'Egypte relance contre l'Afrique du Nord bèrbère ,les nomades Arabes Hilaliens .Ils y imposeront un mode de vie et un système prédateur qui ruineront les populations sédentaires ,comtraints à se replier sur les refuges montagneux.L'Ouest Algérien fait partie ensuite de l'empire marocain des Almoravides .La fin de cet empire marocain permet l'émergence ,dans la première moitié dutreizieme siecle ,du royaume Abdeloualide de Tlemcen qui dure jusqu'au milieu du seizieme siecle.Acette date les corsaires turcs se sont installés depuis 1516 à Alger ,alors que la Reconquista ibérique multiplie les présidios sur les côtes du Maroc et de l'Oranie

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 13:50

         Historien né à Ténès , historien des Ben-Ziyan dont il raconte l'hstoire de 627 (1240) à 868 (1461); mort en 899 (1495)                   

                                                    Les Ben-Ziyan

"Ils habitent Tlemcen .El -Tenasi a dit à leur sujet :"Comme les perles et l'or massif sont nobles les Beni-ziyan."-El-Tartouchi a dit :" La meilleure noblesse est celle de Ben-Ziyan."-El Tabrani a dit :"La noblesse des Ben-Ziyan  est supérieure à l'or ,à l'argent et à l'or vierge."

Une de leurs fractions , les Ouled Cha'ib , mène la vie normale dans les terres du Sud .Une fraction se trouve parmi les arabes nomades de Tunis , chez les Beni_ Raba.On les appelle Oulad 'Abou -Hammou .Une fraction habite dans la montagne des Ben-Snous; ce sont les Oulad Mohammed ben Cha'ib.Une fraction est parmi les tribus des Beni-yznas; une autre loin de Tunis ,chez les tribus des Beni Drid , une autre chez les Beni'Amer,et une autre pas loin de Zwareb, ce sont les Beni-Houech.Tous ont la même origine .Leur ancètre se nomme Abou-Hmmou,benAh'med , ben Mohammed ,ben Bakhras ech-Chadheli, ben Ziyan ben Ta'al Allah , ben'Ali,ben Bahil,benYadjouz,benAhmed,ben Mohammed,ben Abou-l'K'asem,ben'AbdAllah,benEdris,benAbd-Allah-l'Kamel,ben el-H'asen Second,ben el-H'asan es-Sabti,fils de Fatma , fille de l'Envoyé de Dieu                         

"

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 14:10

Abderrahmane abandonna la lutte imittant en celà le puissant Zianite Abou-Hammou2 qui détrôné en 1367 par son fils Abou Tachefine s'était retiré à Alger.

Ce puissant Zianite Abou hammou 2 protecteur des Arts et des lettres "Roi Soleil" ,de la dynastie Abdelouadite,celui dont l'histoire Abderrahmane Ibn Khaldoun,son secrétaire dévoué,proclama la grandeur,possédait la fameuse horloge dite Mengala et de laquelle,d'après l'abbé Bargès,donna la description suivante:

"Le coffre de la Mengala ou Mendjala aux delicates images d'argent était dressé en face du Roi.Au sommet de cette horloge ,un arbre portant un oiseau qui abritait sous ses ailes ,ses deux petits .Un serpent sortant d'un trou ménagé à la base de l'arbre,montant peu à peu vers celui-ci pour s"emparer des petits.

Au centre de la caisse de la Mengala ,des portes mobiles en nombre égal à celui des heures de la nuit (c'est à dire dix)..Au deux extrémités se trouvaient deux autres portes plus longues et plus larges que les premières .Au -dessus de toutes les portes et un peu au-dessous du bord supérieur de la caisse,une pleine lune se mouvait selon la trajectoire ,analogue à celle de la lune dans la sphère célèste.

La porte fermée, correspond à chacune des heures,se place d'elle-même,et à son tour au centre de la caisse.Puis au moment où l'heure allait sonner ,par la grande porte sortait tout à coup deux aigles ,chacun d'eux tenant à son bec un poids de cuivre qu'il laisse tomber dans une vasque évidée,de cuivre également Au centre de cette vasque,des trous par lesquels passaient les poids de cuivre pour parvenir à l'interieur de la caisse,en faisant du bruit.

A ce moment le serpent ,mordant l'un des deux petits oiseaux,tandis que le père sifflait pour effrayer le serpent.C'est alors que la porte de l'heure s'ouvrait .Il en sortait une jeune fille ,à la taille prise dans une ceinture,aussi grâcieuse qu'il se puise voir,.Elle tenait de sa main droite un feuillet sur lequel était tracé en vers le chiffre de l'heure:Sa main gauche était posée sur sa bouche,comme pour proclamer la souveraineté de l'Emir des croyants-Qu'Allah l' assiste!!"

                                      Ci-dessus horloge turque

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 21:33

                            Le Royaume de Grenade ( Bouabdil en lutte avec Ferdinand d'Aragon et Isabelle )

Nul ne se doutait que le soleil de l'Islam qui s'était levé sur l'Espagne se conclurait un jour, que le droit musulman et la tradition du Prophète cesseraient d'être enseignés,que cette terre se soustrairait à l'arabité.Mais tel fût le destin. 

L'effondrement de la dynastie almohade fût marqué par les chutes successives des grandes métropoles andalouses entre les mains des Espagnoles.

En moins de quarante ans,l'islam perdit la majeure partie de l'Andalousie.Ce désastre eût pour effet de repousser les territoires musulmans à l'extrême Sud de la péninsule iberique,dans ce que sera le dernier royaume musulman d'Europe Occidentale.

Le Royaume de Grenade representait alors la terre d'Islam par excellence pour ces milliers de musulmans,parmi lesquels on trouvait des savants,des hommes de lettres,des artisans,des agriculteurs et des architecttes.Tous ces gens contribuèrent à la grandeur de leur nouvelle terre d'accueil.

Le soutien extrême des pays du Maghreb ,que ce soit les Hafsides de Tunisie,ou les Marmides du Maroc,tous participaient au soutien de leurs frères andalous.

Mais ces facteurs ne durent pas longtemps .Les Marmides du Maroc cessèrent leur soutien aux Nasrides de Grenade en raison de leurs querelles intérieures

Après que le Roi Ferdinand d'Aragon et la Reine Isabelle de Castille se marièrent en 1479 formerent ainsi une jouissante coalition anti-Maure.

Les Musulmans se réveillèrent de leur torpeur qu'après que les armées de Ferdinand et d'Isabelle dévalèrent plaines et vallées pour envahir le Royaume de Grenade.Des batailles féroces eurent lieu pour tenter de sauver ce dernier bastion musulman d'Europe Occidentale.En vain Malaga,la plus fortifiée des cités grenadines, tomba en Août1487,fin 1489 c'était au tour de Guadix,Almunecar,Almeria et Baza Au bout de l'année 1490,i ne restait plus que la ville de Grenade

                                 La Resistance

La guerre Hispano-Maure débuta ainsi en cours de l'année 1490 car Abu-Abd-Allah As-Saghir(Boabdil) refusa d'abdiquer prenant l'engagement de défendre sa ville et sa religion

                                Le siège de Grenade

Au printemps 1491 Ferdinand et Isabelle levèrent donc une armée de cinquante mille hommes,ils détruirent les champs et les cultures avoisinants,coupèrent toutes les routes d'approvisionnement maritimes ou terrestre.Malgré ce siège implacable ,les Grenadins furent montre d'une résistance courageuse .Mais avec  l'avancé de l'hiver ,le froid ,la neige,la faim ,le desespoir ,commença à s'installer chez certains .Le Roi Abd-Allah ne voyant plus d'autre issue que de capituler

                               La chute de Grenade

Le traité comportait une soixantaine de clauses se résumant ainsi:

1_Le Roi de Grenade s'engageait à livrer la ville de Grenade aux Rois catholiques 

2-Tous les prisonniers des deux camps seraient libérés sans rançon

3-Les Musulmans ne seraient pas molestés dans leurs personnes,dans leurs biens ,ou dans leurs hommes.Ils pourraient garder leur juridiction et leurs juges.Ils pourraient partager librement leur culte

-4Les mosquées resteraient inviolées,aucun Chrétien ne pourrait investir une mosquée ou la demeure d'un musulman

-5Pendant trois ans ,les Musulmans qui le souhaitait pourraient traverser librement l'Afrique dans des navires affretés par le Roi

mais tout était duperie et mensonge,et les Musulmans n'eurent d'autre choix que la conversion ,l'exil,ou la mort.Trois millions de Musulmans andalous furent ainsi éliminés ou chassés vers l'Afrique du Nord

Grenade se rendit ,l'armée se dirigea directement à l'Alhambra ,le palais Royal édifié deux siecles et demi plus tôt par le fondateur du Royaume de Grenade Ibn'Al-Ahmar.On installa au sommet de la plus grande tour de l'Alhambra une imposante croix argentée , celle que portait le Roi Ferdinand lors de ses batailles contre les Maures.On annonça que Grenade appartiendrait désormais aux Rois Catholiques.C'était le 2 janvier 1492.L'histoire tournait définitivement la page de l'Espagne Musulmane

 

                 

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article

  • : le blog rymie
  •   le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Cliquez sur les photos ...c'est encore mieux ... Tasses chocolat avec soucoupes "Trembleuse" Fabrication Du Paquier, Vienne Porcelaine de Saxe 1735 Pot de chocolat/ Porcelaine de Saxe .1740 et Tabatière Ludwigsburg .1770 / Meissen Manuacture Tête...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Droguerie Belles boîtes de chocolat d'antan Les distributeurs de chocolat
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Balances de pesée portables avec des poids Leipzig Metal Début du 19ème siècle
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Fac-similé du Codex , Tro- Cortesiamus Madrid sur papier ficus Fac-similé est une copie de reproduction d'un vieux livre , manuscrit , dessin , oeuvre d'art ou autre éléments... Ce sont deux fragments de livres pliants d'une longueur de 7 mètres Le Codex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Tête d'un Olmèque Oaxaca, Mexique Métate en pierre époque Maya Mexique Pot en argile du Guatemala ,époque précolombienne Maya Pichet avec une anse représentant une figurine , en argile Equateur Sculpture d'un guerrier ou d'un danseur en argile Mex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Joyeuses Pâques ! Profitez bien des petites fleurs et du beau soleil de printemps ! Monde des enfants " Le petit chaperon rouge et le loup / à gauche moule en métal Au centre le Pape François fabriqué par le confiseur Geog Maushagen
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Fontaine de chocolat La fontaine haute de trois mètres d'où jaillit un jet de chocolat liquide et chaud Le personnel du musée plonge les gaufres dans le chocolat chaud de la fontaine pour les offrir aux visiteurs Le must : c'est se faire confectionner...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Conche chocolat / type Postranecki / 1920 Le conchage est un procédé d'affinage du chocolat par brassage à une température de 80 degrés Celsius . Il permet d'uniformiser le produit et d'y incorporer le beurre de cacao additionnel, ainsi que le sucre et...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    A l'étage où se trouvent les machines Machine d'emballage / Type Sapal / Typ PRM Lausanne / Année de production 1928 Cette machine servait à envelopper les pralines dans du papier d'argent . Elle effectuait 50 à 60 plis par minutes Le prix d'achat à cette...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Le musée dispose d'anciennes machines issues des premières productions du chocolat cliquez ici vous verrez mieux !!!