Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 23:37
Paris au printemps Nada
Paris au printemps                                      Nada agrandir

Guerram parrure pectorale , les Aures

Complice du temps ,Gabriel n'avait consigné que ce qui lui parut essentiel avec un discernement et une droiture qui rendaient ses écrits inestimables et touchants

Gabriel ne réagissait jamais "à chaud".On devinait dans le silence gardé sur le quotidien qu'il n'avait pour lui que peu d'interêts.Ou que tout au moins , les jours glissaient sur lui sans l'atteindre.Etait-ce le palais ou la vie bien réglée,monotone auprès de Khedaouedj qui lui donnait cette sorte de nonchalance , proche de l'apathie?...La perte d'Hassan Pacha l'affectait , comme celle d'un père, à n'en point douter.Mais il préferait endormoir sa peine,l'étouffer dans le sommeil.Khedaouedj avait fait de même.Ils étaient ainsi.

Je comprenaos mieux maintenant leur histoire.Les récits s'entremêlaient.Par des voies diverses , la mosaique grandissait autour du plygone étoilé.Son dessin rigoureux,la parfaite cohérence des différentes pièces composaient une histoire complexe dans laquelle elle je me perdais parfois.Sans doute y pensais-je trop...Mais m'en détacher m'aurait fait perdre la connaissance intuitive,de sa composition.Et pour en garder la logique tortueuse,je devais y replonger , repenser à la petite étoile noire qui en constitue l'acte première,celle autour de laquelle tout s'endormait

KHEDAOUEDJ

...Mais là , je savais déjà et toujours tout.Mon père est mort à el Janina...On a déjà emmené son corps.C'est si dérisoire.Pour beaucoup , la mort est une déchirure parce qu'elle est une disparition:ils ne verront plus jamais l'être aimé.Je ne connaissais pas cela.Etait-ce suffisant pour expliquer mon comportement?D'une certaine façon , il ne pouvait ni disparaître ni me quitter.Il m'avait encore moins abandonnée.Gabriel était là,quelque part.Il suffisait de l'attendre.Il vint plus tard sur la terrasse.Je l'entends gravir lentement les escaliers,comme s'il souffrait d'une douleur quelconque dans les jambes.

NADA

Je voyais pourtant sur cette scène planer comme une ombre.Une faille s'insinuait entre eux,qui les reduisait au silence.Je n'en percevais pas la raison,mais simplement la présence , comme une complicité à ne pas dire.Il me faudrait encore du temps pour comprendre, à moins que l'un des deux ne me glisse quelque indice,mais c'était peu probable

Cette irrémediable fracture ne venait pas directement d'eux.Elle leur était imposée.J'envisageais un instant qu'il s'agissait de l'Inconnu :elle l'avait pleuré,il l'avait tué...N'était-ce pas lui cette ombre obsedante qui venait les séparer?Mais ce n'était pas cela?Il n'avait pas été pour elle qu'une façon d'expliquer la légende et pour lui l'instigateur d'un piège infernal destiné à maquiller un meurtre ce qui n'était qu'un suicide...

Cette ombre leur appartenait.Sans leur propre histoire et leur volonté inconsciente de la preserver,elle n'aurait pas existé.Et maintenant,elle planait en permanence au dessus du palais,retenait les mots et imposait le silence,suspendait leurs gestes pour les contraindre à l'immuable.Leurs seules évasions communes venaient par la musique,le 'ud.Khedaouedj avait proposé à Gabriel de l'initier et il n'attendait que cela.Ils avaient senti que ce serait leur seule échappatoire, la seule fuite commune qui les sauverait d'un exil où chacun resterait enfermé dans son propre isolement .Les seules vraies paroles qu'ils échangeraient...

Chez elle , je sentais autre chose encore , comme des signes de detresse , un eternel besoin de dire et une tout aussi permanente impossibilité de parler.Elle pensait à lui.Elle aimait l'attendre , parce que je pense , c'était les seuls instants où elle pensait que tout était encore possible...Seul Gabriel aurait pu lever le voile.Il ne l'a pas fait.Elle ne l'a certainement pas encouragé à le faire.

Elle preférait rester dans l'attente , en espera, en espoir , "ce qui est plus qu'une attente , mais moins qu'une espérance"...Elle était dans le vrai ..;Gabriel s'est fait le complice de cette attente , puisque son seul souhait qui devint une promesse faire à Hassan Pacha , se résumait à "rester aupres d'elle"Il n'avait pas dit "vivre" mais " rester",ce qui confirmait un identique besoin ...de ne rien faire , de céder à l'immobilité comme à la stupéfaction

Cette fois encore,me revint le sovenir de Fès,de ces quelques jours et nuits passés la-bas dans un temps distendu et ouvert à l'infini perception.Sans cette volonté de ne " rien faire", nous n'aurions rien perçu de la ville.Elle nous aurait ignorés .Nous serions rentrés sans " poussières" et sans "graines de mémoire",sans cette intime conviction que sous l'éclat d'un halo de lune , on pouvait se tenir "en espera"...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article

commentaires

  • : le blog rymie
  •   le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Balances de pesée portables avec des poids Leipzig Metal Début du 19ème siècle
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Fac-similé du Codex , Tro- Cortesiamus Madrid sur papier ficus Fac-similé est une copie de reproduction d'un vieux livre , manuscrit , dessin , oeuvre d'art ou autre éléments... Ce sont deux fragments de livres pliants d'une longueur de 7 mètres Le Codex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Tête d'un Olmèque Oaxaca, Mexique Métate en pierre époque Maya Mexique Pot en argile du Guatemala ,époque précolombienne Maya Pichet avec une anse représentant une figurine , en argile Equateur Sculpture d'un guerrier ou d'un danseur en argile Mex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Joyeuses Pâques ! Profitez bien des petites fleurs et du beau soleil de printemps ! Monde des enfants " Le petit chaperon rouge et le loup / à gauche moule en métal Au centre le Pape François fabriqué par le confiseur Geog Maushagen
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Fontaine de chocolat La fontaine haute de trois mètres d'où jaillit un jet de chocolat liquide et chaud Le personnel du musée plonge les gaufres dans le chocolat chaud de la fontaine pour les offrir aux visiteurs Le must : c'est se faire confectionner...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Conche chocolat / type Postranecki / 1920 Le conchage est un procédé d'affinage du chocolat par brassage à une température de 80 degrés Celsius . Il permet d'uniformiser le produit et d'y incorporer le beurre de cacao additionnel, ainsi que le sucre et...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    A l'étage où se trouvent les machines Machine d'emballage / Type Sapal / Typ PRM Lausanne / Année de production 1928 Cette machine servait à envelopper les pralines dans du papier d'argent . Elle effectuait 50 à 60 plis par minutes Le prix d'achat à cette...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Le musée dispose d'anciennes machines issues des premières productions du chocolat cliquez ici vous verrez mieux !!!
  • Musée du chocolat de Cologne en Allemagne
    Les épices sont quelquefois ajoutés au chocolat comme le poivre...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Le beurre de cacao Plus de 50 % du cacao se compose de matière grasse. Elle est extraite par pression hydraulique, issue de fèves décortiquées et dégemmées. C.Van . Houten ( 1801-1887 ) a réussi à construire une presse à beurre de cacao . Par la suite...