Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 00:33
htt
Il changea de ton
Il changea de ton agrandir

Etagère :Musée des arts anciens

Ses yeux me fixaient toujours,mais ils étaient voilés , sans vie, tout en conservant une brilance d'outre-tombe.

...Je ne sais plus.Il était tard .Il y eut l'orage,les eclairs.Un court instant , Hassan me laissa seul pour refermer la porte de la "skifa"qui battait dans le vent.Je pouvais enfin me retourner et, par le jeu des miroirs , réversible , comme je l'espérais ,découvrir son véritable visage.Au moment où j'allais y parvenir, un éclair verticale du patio, le plus fort , éblouissant.Une rafale de vent souffla les bougies.Aveuglés, nos regards se sont échangés.Voilà. Ensuite , il y eut le vide.Vous pouvez mettre cela sur le compte du "mauvais oeil".Oui , j'ai vu dans mon aveuglement .J'ai vu l'horreur et le néant.Et je suis parti.Elle n'était pas pour moi.Trop faible et déraisonnable.Déréglée.Elle avait le mauvais oeil.Pendant des mois, je l'ai maudite...Moi tomber ainsi,foudroyé!Pour cette...A mon retour ici,j'ai réalisé combien tout cela était lamentable.Je m'étais abaissé,avili.Je la haie.Aujourd'hui,je la méprise et c'est encore lui faire beaucoup d'honneur!.

La dernière partie de son discours sonnait faux pour je ne sais quelle raison.C'était exagéré.Comme une vengeance,non contre elle, mais contre lui-même.Il planta ses yeux noirs ,aiguisés et totalement fous dans les miens.Et je compris enfin ce qu'il attendait de moi,depuis le début,l'ultime soulagement , qui serait aussi le mien.

D'un geste brusque et imprevisible , il renversa la cruche de verre qui se brisa sur les zelliges.D'un bond, j'en saisis le plus gros éclat et me jetai sur lui.Son sang jaillit à gros bouillon de sa gorge...Puis , je me suis reculé lentement.Vers le fond de la pièce,il y avait une autre porte qui donnait sur un couloir étroit,je me suis enfui

Il m'avait conduit exactement là où il voulait que j'aille et où il voulait lui-même aller.Je n'avais jamais agressé personne,jamais porté la main sur quiconque.J'aurais pu plaider la légitime défense :ses yeux voulaient ma mort, me tuaient à petit feu quand il me fixait.Je me suis simplement défendu.Son mépris cinglant pur ma princesse m'avait rendu fou.Je ne sais comment on peut comprendre cela .C'est inavouable.Une forme de verité inacceptable.

Curieusement ,je pus rentrer à Alger sans difficultés.A croire que mon départ avait été organisé...Je partis le soir même pour Oujda,escorté du sreviteur muet et deux jours plus tard,j'embarquai sur une galiote pour Oran,puis Alger.Une semaine s'était à peine écoulée quand je fus de retour au Palais de la rue Socgemah.

Seulement,sur le port d'el Hoceima ,avant d'embarquer , j'ai fait une surprenante rencontre...Si Mohammed el'Arbi m'attendait .Je devais faire vite;on rompait les amarres.Le "cherif" des Derqawa vint me saluer.Il me dit que mes effets personels restés à Fès me suivraient par un prochain bateau.Dans ma précipitation , je n'avais pas eu de temps de les rassembler.Quand je les récupérais à Algr,il ne manquait rien,sauf la petite sacoche de cuir qui contenait le poème calligraphié et les unluminures...

LA VENGEANCE D'EL ARBI journal de Gabriel

Mohammed el'Arbi contnua son irresistible ascension.La confrerie des Deqawa,avec le soutien plus ou moins officiel du Sultan,passa la fronrière.Le "cherif" investit Tlemcen où il fit la prière au nom de Mulay Sliman.Il linvita à le rejoindre pour recevoir l'allegeance de la cité.Mais le Sultan alaouite hésitait , le cherif serait-il allé trop loin?Par son incontestable charisme , el 'Arbi me parut un temps capable de mettre en oeuvre des idées échangées entre Si abderrahmane et mon maître:réaliser le début d'un Maghreb musulman et uni...Mais le deferlement des Derqawa était perçu par la Regence comme une pure et simple agression ,prémisse d'une invasion.La tesion fut telle que Moulay Sliman renonça à rejoindre Tlemcen...

Tous les rêves de mon maître ,ses "utopies"comme je disais à l'époque,s'étaient écroulés pour laisser la place au chaos.Hassan Pacha s'est éteint en 98,quelques mois apres mon retour.Il y a presque cinq ans déjà.Aujourd'hui je ne suis plus rien,un modeste "beit el maldji",l'intendant d'un palais éteint.On m'avait connu à l'époque,-le Dey avait veillé-,il ne fut pas difficile de me faire oublier.Cet nonymat me protegea ainsi que la princesse.

p://fr.blog.360.yahoo.com/blog-fY4lTSQ_cq7lsa3OWlAJxz1OrlKM.Q--?cq=1&p=11&n=28500

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article

commentaires

  • : le blog rymie
  •   le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Cliquez sur les photos ...c'est encore mieux ... Tasses chocolat avec soucoupes "Trembleuse" Fabrication Du Paquier, Vienne Porcelaine de Saxe 1735 Pot de chocolat/ Porcelaine de Saxe .1740 et Tabatière Ludwigsburg .1770 / Meissen Manuacture Tête...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Droguerie Belles boîtes de chocolat d'antan Les distributeurs de chocolat
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Balances de pesée portables avec des poids Leipzig Metal Début du 19ème siècle
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Fac-similé du Codex , Tro- Cortesiamus Madrid sur papier ficus Fac-similé est une copie de reproduction d'un vieux livre , manuscrit , dessin , oeuvre d'art ou autre éléments... Ce sont deux fragments de livres pliants d'une longueur de 7 mètres Le Codex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Tête d'un Olmèque Oaxaca, Mexique Métate en pierre époque Maya Mexique Pot en argile du Guatemala ,époque précolombienne Maya Pichet avec une anse représentant une figurine , en argile Equateur Sculpture d'un guerrier ou d'un danseur en argile Mex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Joyeuses Pâques ! Profitez bien des petites fleurs et du beau soleil de printemps ! Monde des enfants " Le petit chaperon rouge et le loup / à gauche moule en métal Au centre le Pape François fabriqué par le confiseur Geog Maushagen
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Fontaine de chocolat La fontaine haute de trois mètres d'où jaillit un jet de chocolat liquide et chaud Le personnel du musée plonge les gaufres dans le chocolat chaud de la fontaine pour les offrir aux visiteurs Le must : c'est se faire confectionner...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Conche chocolat / type Postranecki / 1920 Le conchage est un procédé d'affinage du chocolat par brassage à une température de 80 degrés Celsius . Il permet d'uniformiser le produit et d'y incorporer le beurre de cacao additionnel, ainsi que le sucre et...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    A l'étage où se trouvent les machines Machine d'emballage / Type Sapal / Typ PRM Lausanne / Année de production 1928 Cette machine servait à envelopper les pralines dans du papier d'argent . Elle effectuait 50 à 60 plis par minutes Le prix d'achat à cette...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Le musée dispose d'anciennes machines issues des premières productions du chocolat cliquez ici vous verrez mieux !!!