Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 23:43
Mausolée de Moulay Abdeslam Ben-Mechich-Août 1794 Journal de Gabriel
Mausolée de Moulay Abdeslam Ben-Mechich-Août 1794   Journal de Gabriel agrandir

Tamachraft :boucle d'oreille

L'endroit était impressionnant.Autour du marabout blanc , s'étendait un vaste camp blanc planté de "Khaima" .Les tentes étaient attribuées à chacun en fonction de son rang dans la confrerie.On retrouvait la distribution classique entre les quartiers résidentiels , les zones de commerce et celles de recueillement.Alentour , il n'y avait aucune habitation.

Abderrahmane était arrivé la veille .Il semblait en effet tres intime avec Moulay el'arbi.L'ambiance était chaleureuse , exaltée même,mais rigoureusement structurée.Sous cette apparence solidarité , je sentais vibrer les destins solitaires , les ambitions assoiffées de gloire, la volonté de vaincre , d'être reconnu , de devenir.Je fus tres impressionné.

-Quelles sont vos imprssions?me dit-il de suite , le regard rivé sur le mien.

-J'ai apprécié.C'est une expérience édifiante.

-Lui rendre compte dans le détail de tous nos entretiens me semble suffisant , et vous avez toute ma confiance

Puis , il eut un long silence.

-Et elle.?Comment va -t -elle?

ETERNEL RETOUR? Nada

Ici s'arrêtait le cahier de feuilles photocopiées déposé à la reception de l'hôtel.Il était semblable à celui de la veille que j'avais lu à Dar el 'Amia"Je te passe ce texte.J'en ai récupéré une copie,je ne sais pas trop comment ! Elle était au Palais.Je travaille dessus pour ma thèse.Il y en a quelques autres à ta disposition.A bientôt Mina"

J'appelai Nassim.Par chance,le réseau était disponible.

-...Je te tappelle parce que l'on a récupéré un tresor.!Mina ,fait une thèse et m'a donné de la documentation.Et devine?Le journal de Gabriel?La suite de ce que j'ai lu l'autre nuit

-Et tes yeux au fait?

-ça va nettement mieux.

En raccrochant , j'avais vraiment envie de rentrer.J'avais envie de discuter de vive voix avec Nassim.Il me manquait.Condamnée à ces allers - retours , il était temps de partir , mais non sans avoir revu Mina.Je reservais mon billet pour le surlendemain , avant de descendre dîner

TROISIEME MESSAGE Nada

De retour à la maison , je me jetais sur mon ordinateur.J'imprimais les textes traduits par Nassim.Le courriel commençait par le traditionnel message de l'expediteur

"Je déduis de votre patient silence une tout aussi patiente lecture qu'il encourage à poursuivre mes envois.Fès...la Maison Bleue , il est temps d'en parler...D'autant plus que vous connaissez les liens...

GABRIEL@

...Prudence ou imprudence...Sagesse ou folie...Le Dey m'avait investi d'une délicate mission.Il voulait savoir quel rôle avait joué l'Inconnu dans la maladie de Khedaouedj...Il me paraissait évident que la révélation de la vérité la ramènerait vers la lumière et l'espoir.Pour être totalement honnête , il me faut ajouter autre chose :je déniais à Abderrahmane toute noblesse de sentiment et j'étais jaloux de l'influence qu'il avait pu avoir sur elle.Comment avait-il pu la subjuguer à ce point?

Si j'avais la preuve d'une quelconque inclination d'Abderrahmane pour Khedaouedj , je ne serais pas rentré là-bas.Parce que j'aurais eu le sentiment de tout perdre.Jaurais perdu mon sang -froid s'il m'avait révélé la moindre inclinaison pour elle...Sans preuve , je n'ai pas bronché..Mais s'il s'en était presenté une seule ,j'aurais été capable de tout .Pour en finir

Mais ,les questions vinrent me torturer.Comment avait-il su pour elle ?Et pourquoi cet intérêt poli?Simple courtoisie à l'égard du Dey?La formulation elle-même , "Vous lui direz aussi , à titre personnel.J'ai su pour sa fille.Dieu en a voulu ainsi.C'est une sainte",ne dissimulait -elle pas une vénération , une admiration amoureuse?

J'étais malheureux.Je tentais de me rappeler son expression , les traits ,lorsqu'il avait pronnoncé ces mots.Je redoutais d'y lire une folie passion pour Khedaouedj

Sur le chemin du retour , alors que les difficultés du voyage troublaient mon repos,je trouvais quelques instants de répit , agités de rêves insensés.L'un deux se déroulait dans la chambre de Khedaouedj, à l'étage;il se tenait à ses pieds et lui déclamait un poème.Les mots me revenaient, calligraphiés dans mon cauchemar, entrelacs d'une envre dorée qui se confondaient avec le décor de la pièce et de fines armatures dorées de son lit.Les strophes s'incrustaient dans mes yeux , les brûlaient .Ces vers, je ne les connaissais que trop bien: c'étaient ceux que j'avais improvisés le jour où nous avions lu, elle et moi des poèmes d'Omar Khayyâm.Ces vers étaient miens!Et il se les appropriait!J'étais persuadé qu'à mon réveil , j'aurais à mon tour perdu la vue,les yeux percés par l'éblouissement vision du poème...Et Khedaouedj restait là,immobile , hypnotisée par les calligraphies.Dans mon rêve , l'Inconnu était silencieux.Il voyait les mots et elle les voyait à travers ses yeux.Aveuglée...par l'amour?Ou ensorcelée par le froid regard de Si Abderrahman?

Khedaouedj s'était fait prendre dans la lumière comme un papillon de nuit.Brûlée dans son âme,elle s'était ensuite éteinte,comme une bougie lorsque la mèche finit de se consumer.Il aurait ainsi capturé non seulement son regard mais ses yeux pour en voiler toute lumière.Ce cauchemar,fruit de mon imagination et des fatigues du voyage,garda au reveil la force évidente de la vérité.

Je ne pouvais achever .Hassan Pacha me fixa , l'air étonné.Mon empressement trop vif était visible.Il avait le sentiment d'en avoir trop dit

-C'est -à -dire Gabriel...Le dernier soir,nous avons parlé,comme je te l'avais dit.Il avait vu le petit portrait de Khedaouedj dans mon bureau.Ensuite , il me demande quelles étaient mes intentions pour l'avenir de ma fille.C'était direct,sans long preambule,sans hésitation.Dans un premier temps , je suis resté évasif.Khedaouedj me semblait encore si jeune...Il affirma qu'il était grand temps de songer à lui trouver un époux.Je l'interrogeais à mon tour.Il me dit que selon la tradition ,il avait été marié cinq ans auparavant à l'une de ses cousines,qui attendait leur troisième enfant.Il espérait un heritier mâle qui lui avait été refusé jusqu'à present.Alors...j'ai menti.Je lui dis que ma fille était promise à un haut dignitaire ottoman.Il se raidit.Il est parti le lendemain.Mais, Gabriel , je te l'assure,Khedaouedj n'a jamais rien su de tout cela.!Tu es le premier à qui je m'en ouvre ce soir.Ces souvenirs me pèsent tellement et depuis si longtemps...J'y ai mille fois réfléchi,elle n'a rien pu savoir.Elle ne l'a pas même vu.Ils ne sont même pas croisés...Alors pourquoi?Pourquoi a -t-elle sombré dans le desespoir?Pourquoi a-t-elle perdu le goût de vivre?Cette maladie inexplicable...Enfin , j'aurais aimé savoir,comprendre peut-être...

J'étais donc destiné à retourner au royaume chérifien pour y decouvrir le mystère .Pourtant , presque deux ans devaient s'ecouler avant que je ne puisse partir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article

commentaires

  • : le blog rymie
  •   le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Vieilles maisons colorées dans la ville de Cologne Allemagne
  • Cathédrale de Cologne Allemagne
    Elle est la troisième plus grande cathédrale du style gothique après la cathédrale de Séville et le dôme de Milan . L'énorme façade Ouest avec les deux tours de plus de 7100 mètres carrés, n'a pour l'instant été dépassée nulle part ailleurs dans le monde...
  • Le pont ferroviaire de Cologne Allemagne
    Le pont Hohenzollern (en allemand Hohenzollernbrücke) est un pont sous arc métallique, sur le Rhin, entre Cologne et Deutz. Il est situé sur le Rhin au kilomètre 688,5. Construit entre 1907 et 1911, ce pont était à l'origine aussi bien routier que ferroviaire...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Cliquez sur les photos ...c'est encore mieux ... Tasses chocolat avec soucoupes "Trembleuse" Fabrication Du Paquier, Vienne Porcelaine de Saxe 1735 Pot de chocolat/ Porcelaine de Saxe .1740 et Tabatière Ludwigsburg .1770 / Meissen Manuacture Tête...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Droguerie Belles boîtes de chocolat d'antan Les distributeurs de chocolat
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Balances de pesée portables avec des poids Leipzig Metal Début du 19ème siècle
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Fac-similé du Codex , Tro- Cortesiamus Madrid sur papier ficus Fac-similé est une copie de reproduction d'un vieux livre , manuscrit , dessin , oeuvre d'art ou autre éléments... Ce sont deux fragments de livres pliants d'une longueur de 7 mètres Le Codex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Tête d'un Olmèque Oaxaca, Mexique Métate en pierre époque Maya Mexique Pot en argile du Guatemala ,époque précolombienne Maya Pichet avec une anse représentant une figurine , en argile Equateur Sculpture d'un guerrier ou d'un danseur en argile Mex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Joyeuses Pâques ! Profitez bien des petites fleurs et du beau soleil de printemps ! Monde des enfants " Le petit chaperon rouge et le loup / à gauche moule en métal Au centre le Pape François fabriqué par le confiseur Geog Maushagen
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Fontaine de chocolat La fontaine haute de trois mètres d'où jaillit un jet de chocolat liquide et chaud Le personnel du musée plonge les gaufres dans le chocolat chaud de la fontaine pour les offrir aux visiteurs Le must : c'est se faire confectionner...