Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 21:17
LE POLYGONE ETOILE Nada
LE POLYGONE ETOILE                                       Nada agrandir

Scène traditionnelle citadine

Je lus avec difficulté le texte de Gabriel,il était manuscrit et en espagnol.Gabriel avait repris l'écriture,complétant certains passages particulièrement importants.Il ne semblait pas avoir corrigé ses premiers ecrits.Il avait voulu,par des ajouts plus tardifs,remettre en perspective des faits dont il n'avait pu saisir toute l'ampleur.Il manquait un eclairage que le journal de Gabriel venait apporter.Je m'aperçus alors que le courriel de Nassim accompagné de la traduction du même journal m'avait également contrariée.Il intervenait comme une intrusion qui m'avait blessée.Il pénétrait par effraction dans le monde que je partageais avec elle.D'autres venaient s'en mêler et pas n'importe qui!"Nos yeux"J'avais tenu Nassim à l'écart de mes impressions

Pourtant...je lui confiais tout de ma vie.Il savait tout dans les moindres détails.La vie de Khedaouedj s'entrecroisait avec les évènements relatés par Gabriel.

L'image du polygone étoilé me revint à l'esprit.Cette petite étoile noire,dissimulée des zleliges dont elle est la clé de l'ordonnancement...Deux histoires se superposaient avec leur logique propre;celle de la jeune aveugle,fille du futur Dey et la mienne:dex destins que tout séparait,le temps comme la géographie,se trouvèrent réunis dans la fulgurance d'un soir.Deux vie dont les parcours se répondaient au-delà des siècles,s'emboîtaient,l'une attendant l'autre pour recomposer le polygone effacé.Ainsi,par une simple étoile,se structurait le puzzle de nos expériences,s'ouvrait la possibilité inquiète du dechiffrement de nos destins,si étangement mêlés.Les premières étoiles disséminées dans Fès,celle qui apparut ensuite sous le halo de la pleine lune devant la maison bleue:toutes ,voies lactée de l'improbable,conduisaient vers Dar el 'Amia.Je lisais dans la figure étoilée ce qui devait rendre comprhensible l'inextricable enchevêtrement de ces derniers mois.Me serait-il possible,par quelque magie de l'imagination,d'écarter encore les voiles du temps et de retrouver la lumière des siècles passés?Et purquoi pas,de l'éclairer,elle,sur ce qu'elle avait ignoré...

LA NUIT Khedaouedj

J'ignorais encore l'objet des entretiens entre mon père et l'Inconnu.J'avais été tenue à l'écart pour des raisons...diplomatiques.Et si Gabriel n'avait,des années plus tard,révélé leur existence,elle n'aurait jamais existé.Pas plus que l'Inconnu.Une seconde disparition,un effacement des mémoires et de l'histoire pour raison d'Etat...Cela m'était insupportable.

MATIN MAGIQUE Nada

Du chemin parcouru,je n'avais aucune image.A croire que mes yeux ne s'étaient ouverts que pour saisir le plongeon dans les flots.Mais à ce moment ,je sus que la vision me serait rendue ,que mes yeux à travers les tiens,verraient à nouveau.Que nous serions sur une plage,face à la mer.Que tout deviendrait possible ,grâce à toi.Mon reveil fut embué de bonheur.J'étais sauve,de l'autre côté du miroir;le monde devenait limpide,parce qu'il s'était inversé

SECOND MESSAGE Gabriel @

...Parler d'elle.J'hésite encore.Je n'ai jamais su ce que je fus pour elle.Jamais comme l'un des emplyés de son père,encore moins comme un esclave.Je n'entrais véritablement à son service qu'apres le"raz de marée".J'avais utilsé cette image un jour pour parler de sa maladie.Ce flot de larmes qui la submergeait provenait,pour ce que j'en comprenais,d'un séisme interieur et caché aux conséquences effroyables,d'une faille géante brusquement ouverte dans son coeur,capable de l'engloutir et de dechaîner la vague monstrueuse qui ravageait sa vue et sa santé.La comparaison lui plut.Et nous l'adoptâmes entre nous.

Ainsi commença "notre vie",parce que je dois le dire,je ne l'ai plus guère quittée à partir de ce jour-là.Je la voyais chaque jour,apres la troisième prière"j'étais aupres d'elle" Il devint évident que ma place était là et que je ne la quitterais pas,sauf si l'on m'en chassait

Je ne peux expliquer autrement le début de notre intimité.Son père ne protesta pas.Il me demandait fréquemment de lui tenir compagnie et de veiller à varier ses lectures,choisissant dans la bibliothèque l'ouvrage qu'il souhaitait qu'elle découvrit

Khedaouedj avait un caractère difficile.Bien d'autres n'auraient jamais accepté de remplir ce rôle de ...garde -malade?Je ne sais comment le qualifier.Je ne cherchais qu' à le conserver,quel qu'il soit.Le "raz de marée"n'expliquait pas tout.J'ai pensé au début qu'elle allait réagir,se rendre compte au bout de quelques mois.Je compris ,peu à peu que la visite de l'Inconnu n'avait été qu'un pretexte,que son mal ne venait pas de cette soirée de decembre et que la "faille" existait en elle depuis toujours.C'est sans doute pourquoi elle apprecia l'expression "raz de maree" parce qu'inconsciemment,elle savait tout cela

Pourtant ,je me suis bien laissé prendre,au début tout au moins.Je pensais m'en remettre à la science et trouver le medecin capable de soulager son mal.J'ai essayé tout essayé.Convaincre qu'elle était trop intelligente pour glisser infiniment sur les pentes du desespoir,j'usais de tous les moyens ma logique,la persuasion,la foi.Ce fut elle qui me fit decouvrir,en me demandant de les lui lire,les plus grands poètes soufis.Et que trouvais-je?L'Amour fou,la volonté de rejoindre un Absolu qu'on sait hors d"atteinte si ce n'est dans l'Amour de Dieu...Je ne pouvais pas lutter.Je l'écoutais et tombais sous le charme de sa mélancolie...

NADA

Je restais abasourdie.Le texte de Gabriel me boulversai talors que le precedent,l'extrait de son journal,sa provenance était toujoiurs mystérieuse.Les recits de Khedaouedj n'avaient jamais laissé apparaître un tel penchant chez Gabriel.Ou bien;alors avait-elle préféré se taire?

Je répondis rapidement au courriel de Nassim

-Bien étranges confidences...Qu'en penses-tu?Pour ma part,je suis tombée par hasard au Palais où j'ai dormi,sur un extrait du journal de Gabriel?

.Tres instructif,il n'y parle pas du tout d'elle,mais beaucoup de l'Inconnu

En rejoignant Mina,devant la Grande Mosquée,j'essaiyais de faire le vide dans ma tête et de freiner mon imagination échauffée par la lecture.Le passé m'entraînait corps et âme plus de deux cents ans en arrière;J'étais elle, ou presque.J'avais seulement eu la chance de lire quelques extraits des écrits de Gabriel,ce qui lui était impossible.Lorsqu'un évènement étrange se produisait,je la retrouvais puisqu'elle venait me parler,se confier à moi,me poussant à poursuivre mes recherches,à decouvrir ce qu'elle avait toujours ignoré...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben Redouane - dans rymie
commenter cet article

commentaires

  • : le blog rymie
  •   le blog rymie
  • : Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je naime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Contact

  • Eglantine
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi
  • Voulez-vous partager avec moi des moments de passions ,d'émotions , en vous mettant en position de critiques ,j'aime je n'aime pas ,je trouve cela nul...Alors restez avec moi

Recherche

Articles Récents

  • Cathédrale de Cologne Allemagne
    Elle est la troisième plus grande cathédrale du style gothique après la cathédrale de Séville et le dôme de Milan . L'énorme façade Ouest avec les deux tours de plus de 7100 mètres carrés, n'a pour l'instant été dépassée nulle part ailleurs dans le monde...
  • Le pont ferroviaire de Cologne Allemagne
    Le pont Hohenzollern (en allemand Hohenzollernbrücke) est un pont sous arc métallique, sur le Rhin, entre Cologne et Deutz. Il est situé sur le Rhin au kilomètre 688,5. Construit entre 1907 et 1911, ce pont était à l'origine aussi bien routier que ferroviaire...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Cliquez sur les photos ...c'est encore mieux ... Tasses chocolat avec soucoupes "Trembleuse" Fabrication Du Paquier, Vienne Porcelaine de Saxe 1735 Pot de chocolat/ Porcelaine de Saxe .1740 et Tabatière Ludwigsburg .1770 / Meissen Manuacture Tête...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Droguerie Belles boîtes de chocolat d'antan Les distributeurs de chocolat
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Balances de pesée portables avec des poids Leipzig Metal Début du 19ème siècle
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Fac-similé du Codex , Tro- Cortesiamus Madrid sur papier ficus Fac-similé est une copie de reproduction d'un vieux livre , manuscrit , dessin , oeuvre d'art ou autre éléments... Ce sont deux fragments de livres pliants d'une longueur de 7 mètres Le Codex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Tête d'un Olmèque Oaxaca, Mexique Métate en pierre époque Maya Mexique Pot en argile du Guatemala ,époque précolombienne Maya Pichet avec une anse représentant une figurine , en argile Equateur Sculpture d'un guerrier ou d'un danseur en argile Mex...
  • Musée du chocolat de Cologne Allemagne
    Joyeuses Pâques ! Profitez bien des petites fleurs et du beau soleil de printemps ! Monde des enfants " Le petit chaperon rouge et le loup / à gauche moule en métal Au centre le Pape François fabriqué par le confiseur Geog Maushagen
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Fontaine de chocolat La fontaine haute de trois mètres d'où jaillit un jet de chocolat liquide et chaud Le personnel du musée plonge les gaufres dans le chocolat chaud de la fontaine pour les offrir aux visiteurs Le must : c'est se faire confectionner...
  • Musée du chocolat Cologne Allemagne
    Conche chocolat / type Postranecki / 1920 Le conchage est un procédé d'affinage du chocolat par brassage à une température de 80 degrés Celsius . Il permet d'uniformiser le produit et d'y incorporer le beurre de cacao additionnel, ainsi que le sucre et...